DERNIERE MINUTE

20 ans après, le souvenir encore vivace de Lady Di

Vous lisez:

20 ans après, le souvenir encore vivace de Lady Di

Taille du texte Aa Aa

C’est dans le 7ème arrondissement de Paris que Lady Di a trouvé la mort. Il y a 20 ans sa voiture heurtait un des pylônes du pont de l’Alma, aujourd’hui c’est devenu un lieu de recueillement. Son décès avait bouleversé le monde, elle qui était l‘épouse du Prince Charles et dont le désarroi sentimental faisait la une des tabloïds. Des années plus tard, son souvenir reste encore vivace comme en témoignent les nombreux messages laissés sur le lieu du drame.


Alors que les médias ont multiplié émissions et dossiers, Harry, William et sa femme Kate ont visité sous une pluie battante et dans l’intimité, en début d’après-midi, le jardin blanc éphémère créé à sa mémoire au palais de Kensington, où elle résidait à Londres. Une heure durant, le trio s’est fait expliquer l’agencement des lieux où prédominent des fleurs blanches, spécialement plantées pour rendre hommage à celle qui, devenue icône, était affectueusement surnommée Lady Di. Les princes sont ensuite allés voir les dizaines de bouquets de fleurs déposés par des passants à quelques dizaines de mètres de là, devant les grilles du palais londonien. Harry a reçu de l’un d’eux des fleurs qu’il a posées parmi les autres, au milieu des messages, photos et bougies.

Pour ancrer durablement le souvenir de leur mère, William et Harry ont commandé une statue à son effigie qui sera érigée ultérieurement dans les jardins de Kensington. C’est cette démarche de mémoire qui les a poussés à briser des années de silence pour parler d’elle pour la première fois à cœur ouvert, dans un documentaire de la chaîne de télévision britannique ITV. “Pour Harry et moi, il est extrêmement important de célébrer sa vie”, y a dit William, 35 ans.


Il y a dix ans, un concert géant avait été organisé en sa mémoire. Cette année, William et Harry ont voulu plus de sobriété. Ils ont rencontré dans l’après-midi des responsables d’œuvres caritatives, une façon de perpétuer l’engagement de leur mère.

Avec AFP