DERNIERE MINUTE

Les dernières heures de Diana

Dimanche 31 août 1997. Il est environ 00h30 quand une Mercedes s'encastre dans le tunnel du pont de l'Alma à Paris

Vous lisez:

Les dernières heures de Diana

Taille du texte Aa Aa

Dimanche 31 août 1997. Il est environ 00h30 quand une Mercedes s’encastre dans le tunnel du pont de l’Alma à Paris. A son bord, quatre occupants, dont Diana, la princesse de Galles, qui est encore consciente à l’arrivée des secours. Son compagnon, l’homme d’affaires égyptien Dodi al-Fayed, est mort, ainsi que le chauffeur du véhicule Henri Paul. Le garde du corps, Trevor Rees-Jones, est grièvement blessé.

Aux abords du pont de l’Alma, les photographes mitraillent le véhicule qui a été pulvérisé par la violence du choc.

Diana est d’abord traitée sur place par le Samu. Elle souffre d’un traumatisme crânien et d’une profonde hémorragie interne. Elle succombera à ses blessures à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. En pleine nuit, l’ambassadeur de Grande-Bretagne en France, Sir Michael Jay, annonce la mort de la princesse de Galles : “Nous sommes profondément choqués et bouleversés d’apprendre la mort de la princesse de Galles.”

Les derniers instants de Diana et Dodi al-Fayed ont été captés par les caméras de vidéosurveillance du Ritz, où le couple était arrivé quelques heures plus tôt en provenance de Sardaigne.
Harcelés par les paparazzis, ils ont dû renoncer à dîner dans un restaurant parisien.

Vers minuit, le couple décide de se rendre dans l’hôtel particulier de Dodi al-Fayed, non loin du Ritz. Il tente alors de piéger les photographes en quittant l’hôtel par l’arrière et en montant à bord d’une autre Mercedes.

Mais il est vite repéré par les photographes. Une dizaine de véhicules les suit. L’accident mortel aura lieu moins de cinq minutes plus tard.