DERNIERE MINUTE

Les inondations se poursuivent au Texas

Les résidents du comté de Harris au Texas qui vivent dans un rayon de 2,4 kilomètres autour d'une usine chimique du groupe français Arkema ont été évacués par précaution, en raison des risques d'incendie ou d'explosion, ont annoncé mardi les autorités locales et les responsables d'Arkema.

Vous lisez:

Les inondations se poursuivent au Texas

Taille du texte Aa Aa

Au Texas, les inondations continuent. Des dizaines de milliers de milliards de litres d’eau se sont déjà déversés, alors qu’il est est encore tombé jusqu‘à 130 centimètres de pluie dans certaines zones mardi, un record absolu, a annoncé le National Weather Service.

Le maire de Houston, ville forte de 2,3 millions d’habitants et dont l’agglomération compte plus de 6 millions de résidents, y a décrété un couvre-feu, pour éviter les pillages des milliers de domiciles évacuée depuis samedi.

Le couvre-feu entre en vigueur mardi soir à partir de minuit et sera levé à 05h00 locales. Le couvre-feu devait dans un premier temps entrer en vigueur plus tôt, mais Sylvester Turner a expliqué qu’il le retardait pour permettre aux volontaires et aux secouristes de continuer leur travail.

J’impose un couvre-feu pour empêcher toute atteinte aux biens dans les maisons évacuées dans les limites de la ville“, a tweeté Sylvester Turner. “On a des milliers de personnes réfugiées dans les abris qui ont quitté leur maison“, a-t-il développé en conférence de presse. “Il y a eu des pillages… Nous avons eu à faire à des voleurs armés qui faisaient le tour hier pour dévaliser notre communauté et la victimiser une nouvelle fois“, a pour sa part expliqué le chef de la police, Art Acevedo.

Les résidents du comté de Harris au Texas qui vivent dans un rayon de 2,4 kilomètres autour d’une usine chimique du groupe français Arkema ont été évacués par précaution, en raison des risques d’incendie ou d’explosion, ont annoncé mardi les autorités locales et les responsables d’Arkema.

Il s’agit uniquement d’une mesure de précaution“, a souligné dans un communiqué le chef des pompiers du comté, qui comprend aussi la ville de Houston, dont une partie importante a été noyée sous les trombes d’eau déversées par la tempête Harvey.

Arkema a prévenu le comté “de la possible réaction de certains des produits chimiques présents sur le site. Potentiellement la réaction chimique pourrait provoquer un incendie sur le site, ce qui pourrait produire une large quantité de fumée noire“, précise le communiqué des autorités locales.

Le site de Crosby fabrique des peroxydes organiques, un composé qui rentre dans la fabrication de plastiques.

Dans un communiqué, Arkema indique avoir dû évacuer la petite équipe qui restait sur le site de Crosby en fin d’après-midi mardi, la situation devenant trop dangereuse. “A l’heure actuelle, bien que nous ne pensions pas qu’il y ait de danger immédiat, le potentiel qu’une réaction chimique résulte en un incendie et/ ou une explosion est réel“, souligne l’entreprise.

Les produits chimiques stockés sur le site doivent être réfrigérés, mais l‘électricité a été coupée par les pluies torrentielles et les générateurs de secours ont été noyés. Les produits dangereux ont été alors déplacés de leur hangars réfrigérés pour être mis dans des containers réfrigérés par des moteurs diesel, mais là encore la montée des eaux a coupé les moteurs, explique Arkema.

Arkema ne peut pas faire grand chose en attendant que la tempête ne se calme“, souligne le communiqué, ajoutant que la température des containers réfrigérés est surveillée à distance. Arkema, qui est coté en bourse, est une multinationale basée près de Paris, née de la restructuration de la branche chimie du géant pétrolier Total.

De nombreuses industries pétro-chimiques sont implantées dans cette partie du Texas, où les raffineries situées sur le passage de Harvey étaient à l’arrêt.

La tempête Harvey, qui a directement ou indirectement causé la mort d’au moins dix personnes, doit remonter vers la Louisiane voisine mercredi. Le président Trump n’exclut pas de s’y rendre lors de son prochain déplacement dans le Sud samedi.

Alors qu’entre 15 et 30 centimètres de précipitations sont encore attendus à Houston, Harvey devrait progressivement s‘éloigner de la métropole texane et se rapprocher de La Nouvelle-Orléans qui commémorait mardi le douzième anniversaire du passage de l’ouragan Katrina.

Avec agence (AFP)