DERNIERE MINUTE

L'exode de milliers de Rohingyas

Vous lisez:

L'exode de milliers de Rohingyas

Taille du texte Aa Aa

C’est une minorité persécutée et marginalisée en Birmanie qui est en train de fuir. Des milliers de civils Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh voisin. Selon l’Organisation internationale des migrations, 18 500 personnes auraient traversé la frontière en cinq jours. 4000 autres seraient coincées dans un no man’s land à la frontière entre les deux pays. En cause : les combats qui opposent l’armée birmane aux Rohingyas qui ont pris les armes.
Cette minorité musulmane n’avait jusqu‘à présent jamais eu recours à la lutte armée.

“En Birmanie, ils nous tuent, ils brûlent nos maisons, ils tuent des musulmans, c’est pour ça que nous sommes venus ici explique une réfugiée Rohingya. Ils nous ont rassemblés avec des hélicoptères, ils ont pillé nos biens, chassant et tuant nos hommes. Ils ont tué beaucoup de gens,. “

Selon l’ONU, l’armée birmane est engagée dans une campagne de répression qui pourrait s’assimiler à une épuration ethnique. Les Nations unies appelle la Birmanie à protéger les civils et estiment que des décennies de violations “systématiques” des droits des Rohingyas sont à l’origine de la flambée de violences que les autorités auraient pu empêcher. Elle appelle Rangoon à protéger les civils.
Le silence de l’ex-dissidente Aung San Suu Kyi est très critiqué. Le prix Nobel de la paix, accusé de ménager la junte birmane qui l’a placé au pouvoir. Jusqu’ici, elle suit une une ligne dure, dans le sillage de l’armée.

avec AFP