DERNIERE MINUTE

Attentat de Barcelone : la CIA avait alerté la police espagnole

Vous lisez:

Attentat de Barcelone : la CIA avait alerté la police espagnole

Taille du texte Aa Aa

On peut prévoir que la polémique ne fait que commencer en Espagne. Tous les services de sécurité du pays, des renseignements jusqu‘à la police catalane, avaient été alertés par la CIA d’un risque d’attentat au coeur de Barcelone dès la fin du mois de mai dernier : cette révélation exclusive du journal de Catalogne El Periodico a été confirmée par plusieurs sources de la lutte antiterroriste à différents quotidiens et radios d’Espagne.

El Periodico a publié un fac-similé d’un message qui été envoyé, affirme-t-il, par le National counterterrorism center, autrement dit le Centre national anti-terrorisme des Etats-Unis qui regroupe notamment la CIA et le FBI, la police fédérale américaine.
Voici sa traduction : “Des informations non confirmées dont la véracité n’est pas connue, datant de fin mai 2017, indiquaient que l’Etat islamique d’Irak et du Levant prévoyait de mener des attaques terroristes non précisées pendant l‘été contre des sites touristiques très fréquentés à Barcelone, et en particulier la rue de la Rambla”.


Le gouvernement et la police de Catalogne accusés de mensonges

Selon la presse espagnole, l’avertissement des Américains avait été donné, précisément dans la semaine du 25 mai, non seulement à la CNI, la Centrale des renseignements espagnols, mais aussi à la police nationale et aux Mossos d’Esquadra, la police régionale catalane. Ce jeudi, l‘éditorialiste du quotidien El Periodico, Luis Mauri, accuse le gouvernement catalan et sa police d’avoir menti en niant l’information donnée par les journalistes. Il leur demande de s’expliquer…

“Le gouvernement et les Mossos doivent expliquer pourquoi ils ont menti, et ce qu’ils ont fait en apprenant que Barcelone était menacée”


Gouvernement et police répondent mais en se contredisant :


Au total, les attaques terroristes islamistes du 17 août dernier à Barcelone et dans la station balnéaire de Cambrils ont fait 16 morts et près de 120 blessés. Dans la capitale catalane, c’est un jeune Marocain vivant en Espagne qui a foncé, au volant d’une camionnette, sur les passants se promenant sur les Ramblas. Les deux attentats, orchestrés par une cellule jihadiste de 12 jeunes hommes, ont été revendiqués par le groupe Etat islamique.