DERNIERE MINUTE

Corée du Nord : angoisse et propagande

Vous lisez:

Corée du Nord : angoisse et propagande

Taille du texte Aa Aa

De l’angoisse, mais pas de panique. A Séoul l’annonce du nouveau test nucléaire du voisin nord-coréen est largement commentée. L’inquiétude est bien réelle, l’incertitude aussi.

“En tant que citoyen coréen, dit YEO SE-HYEON, un habitant de séoul de 57 ans, je suis très inquiet que la Corée du Nord continue à lancer des missiles et conduire des tests nucléaires. Je pense que le pays entier redoute le déclenchement d’une guerre.”

“Kim Jong Un et Trump sont des dirigeants imprévisibles, ajoute SUNG JONG-HEON, 27 ans. Pour être honnête, ce ne serait pas impossible qu’il y ait une guerre, mais personne ne sait quand elle va commencer.”

En Corée du Nord, l’ambiance est tout à fait différente. Les habitants se sont rassemblés devant la présentatrice vedette de la télévision, pour écouter l’annonce officielle.

“Je me sens très fier que nos ogives nucléaires aient avancé avec une telle précision, se félicite SHIN SEOK CHOL, un résident de Pyongyang. Nous pouvons maintenant compter parfaitement sur notre capacité de fonctionnement “ “Je me félicite de faire partie du peuple de notre grand et respecté leader, la nation de Kim Jong Un”, ajoute JANG GUK HWAN, un autre Nord-Coréen. “Le test de la bombe à hydrogène était une réussite parfaite”, a déclaré la présentatrice, vivement applaudie.