DERNIERE MINUTE

Des néo-nazis dans l'armée britannique : ils préparaient des attentats

Vous lisez:

Des néo-nazis dans l'armée britannique : ils préparaient des attentats

Taille du texte Aa Aa

L’enquête des services antiterroristes britanniques ne fait que commencer. Quatre membres présumés du groupe néo-nazi National Action, interdit au Royaume-Uni depuis décembre 2016, ont été arrêtés ce mardi dans le centre de l’Angleterre. Ces hommes sont soupçonnés d’avoir préparé des attentats sur le sol britannique et, le comble, plusieurs d’entre eux appartiennent à l’armée.


Le ministère de la Défense a confirmé que certains des suspects étaient des militaires mais sans en donner le nombre pour le moment. Deux d’entre eux ont 24 ans, les autres ont 22 et 32 ans. Une opération policière coordonnée a permis de les arrêter dans les villes de Birmingham, Ipswich et Northampton en Angleterre, ainsi que dans le comté de Powys au Pays de Galles. Ils sont détenus par la police des West Midlands.


Le mouvement néo-nazi National Action, dont feraient partie les quatre hommes arrêtés, est le premier groupe d’extrême droite à avoir été interdit au Royaume-Uni. Il était accusé par les autorités de véhiculer des idées racistes, antisémites et homophobes. En juin 2016, il avait félicité le sympathisant néo-nazi qui venait d’assassiner la députée travailliste britannique Jo Cox, favorable au maintien de son pays au sein de l’Union européenne.