DERNIERE MINUTE

Irma menace les Antilles

L'ouragan devrait s'abattre sur la Guadeloupe, Saint-Barthélémy et Saint-Martin dans la nuit du mardi à mercredi.

Vous lisez:

Irma menace les Antilles

Taille du texte Aa Aa

Le ciel s’assombrit au-dessus des Antilles françaises.

Plusieurs îles sont en état de siège à l’approche de l’ouragan Irma qui vient de passer en catégorie 4 sur 5.
La rentrée est donc perturbée en Guadeloupe, à Saint-Barthélémy et à Saint-Martin, qui risquent d‘être particulièrement touchées.

Vivres, médicaments et eau potable sont stockés en vue du passage de l’ouragan dans la nuit de mardi à mercredi en Guadeloupe. Les “habitations situées sur les côtes basses ou en bord de falaise” seront évacuées, en raison d’un risque “d’inondation” à cause de fortes houles, mais aussi “de l‘érosion des falaises pouvant entraîner des effondrements”, d’après la préfecture.

Les personnes concernées seront relogées notamment dans des gymnases ou des abris mis à disposition par les communes. Par ailleurs, les administrations publiques seront fermées mercredi.
Le préfet recommande également aux entreprises privées d’en faire de même, “afin de laisser les routes dégagées pour la circulation des secours”.

Enfin, les hôpitaux doivent avoir “72 h d’avance en médicaments, nourriture et eau potable” et doivent “vérifier le fonctionnement de leur groupes électrogènes.”

“Il faut absolument que les personnes prennent tout de suite toutes les mesures pour aller ailleurs”, a mis en garde la préfète déléguée de Saint-Martin et Saint-Barthélemy Anne Laubies, lors d’une conférence de presse à Saint-Martin.
“L‘épisode qu’on a, avec ses vents, la pluie, la houle cyclonique et marée haute, fait que nous sommes dans la situation du plus haut risque pour 11.000 personnes, dans la plus haute hypothèse”, a-t-elle indiqué.
Interrogée par Le Pélican, le quotidien de Saint-Martin, elle a annoncé un passage en alerte rouge cyclonique, synonyme de confinement de la population, mardi à midi.

AFP.