DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malversations: la Fédération espagnole de football demande à son président de démissionner

Vous lisez:

Malversations: la Fédération espagnole de football demande à son président de démissionner

Malversations: la Fédération espagnole de football demande à son président de démissionner
Taille du texte Aa Aa

La Fédération espagnole de football (RFEF) a demandé mercredi à son président, Angel Maria Villar, soupçonné de détournements de fonds et d’abus de confiance, de démissionner pour permettre de nouvelles élections et désigner un nouveau patron.

Dans un communiqué, la RFEF indique que son organe exécutif “a fait part au président Villar de la nécessité qu’il présente sa démission”. Depuis sa suspension par le Conseil supérieur des sports (CSD), Villar a été remplacé pour l’intérim par Juan Luis Larrea, le trésorier de la fédération. Il a aussi démissionné de ses postes de vice-président de la Fifa et de l’UEFA.

Grand patron du football espagnol, Angel Maria Villar avait été arrêté le 18 juillet, puis placé en détention provisoire, soupçonné d’avoir mis en place une structure lui permettant de détourner des fonds à son profit ou à celui de ses proches. Il dirigeait la RFEF depuis 1988.

Selon la décision de justice ordonnant sa détention provisoire, il est soupçonné de “clientélisme tant dans l’embauche du personnel, essentiellement des membres de la famille, que dans l’attribution présumée arbitraire de contrats” en échange de contreparties. Son fils Gorka est aussi soupçonné d’avoir touché de l’argent illégalement et avait été écroué. Les deux hommes ont été libérés sous caution début août.

Le vice-président de la RFEF, Juan Padron, lui aussi suspendu, et le président de la fédération régionale de Tenerife, Ramon Angel Hernandez Baussou, ont aussi été mis en cause par la justice espagnole dans cette affaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.