DERNIERE MINUTE

Corée du Nord : Trump écarterait la réponse militaire

Concertations à tout va, mais pour quelles sanctions ? Dans l'intervalle, la Chine s'est livrée à des manoeuvres militaires près de la péninsule coréenne.

Vous lisez:

Corée du Nord : Trump écarterait la réponse militaire

Taille du texte Aa Aa

Kim Jong Un continue de mobiliser toute l’attention de la communauté internationale. Cette nuit, l’armée de l’air chinoise s’est livré à des manoeuvres près de la péninsule coréenne pour, dit-elle, se protéger d’une éventuelle attaque surprise. La Corée du sud a déployé ses boucliers anti-missiles. Sous la pression des Etats-Unis, l’ONU prépare également de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord.
Et pour la première fois, Donald Trump a écarté, du moins momentanément, l’idée d’une réponse militaire, baissant d’un ton vis-à-vis de la Chine, partisane du dialogue :

Nous avons eu une très bonne conversation au téléphone, ça a duré longtemps. Le Président Xi aimerait faire quelque chose. Nous verrons s’il peut ou non faire quelque chose. Mais nous ne supporterons pas ce qui se passe en Corée du Nord. Le président Xi est d’accord avec moi à 100 %. Il ne veut pas voir ce qui se passe ici non plus. Nous avons eu un coup de fil très fort et très très honnête.
Et quand on lui demande s’il envisage une action armée, Trump répond : “nous allons voir ce qui va se passer. Nous verrons. Ce n’est certainement pas notre première option, mais nous verrons.

Dans le projet de résolution présentée aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU, Washington voudrait obtenir un embargo sur le pétrole (y compris les produits raffinés et le gaz liquide) et empêcher les exportations de textile de la Corée du Nord. Les Américains prônent aussi un gel des avoirs du numéro un nord-coréen, Kim Jong-Un, et l’arrêt du financement des expatriés nord-coréens dans le monde, estimés à plus de 50.000 par l’ONU et source importante de revenus pour le régime, selon le texte obtenu par l’AFP.