DERNIERE MINUTE

Laboratoire d'explosifs de Villejuif : troisième arrestation

Les enquêteurs s'intéressent aux contacts répétés entre les suspects et la Syrie. D'autres produits chimiques ont été découverts à Thiais.

Vous lisez:

Laboratoire d'explosifs de Villejuif : troisième arrestation

Taille du texte Aa Aa

L’enquête avance au lendemain de la découverte d’un laboratoire d’explosifs en région parisienne. Un troisième homme âgé de 37 ans “suivi pour sa radicalisation” a été arrêté ce jeudi matin. Ses liens avec le laboratoire ne sont pas établis à ce stade, d’après une source proche de l’enquête.

Ce mercredi à Villejuif, 100 grammes d’explosif artisanal et du matériel destiné à “conditionner un colis piégé” ont été aperçus par un plombier dans un appartement vide. Ce dernier a donné l’alerte et permis une saisie importante de matériel permettant de fabriquer une bombe.

Le propriétaire de l’appartement a été ârreté quelques instants plus tard en compagnie d’un ami. Leur garde à vue s’est poursuivie ce jeudi.

Les deux hommes de 36 et 47 ans, inconnus des renseignements, asssurent qu’ils voulaient faire exploser un distributeur de billet. Mais leurs contacts répétés avec la Syrie ont poussé la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvrir une enquête. “Ce que l’on voit, c’est qu’ils étaient liés avec le terrorisme, c’est plutôt dans cette direction qu’il faut chercher“, a déclaré le ministre français de l’Intérieur Gérard Collomb.

D’après les journalistes de TF1 et LCI, une grande quantitié de produits servant à la confection du TATP (explosif prisé du groupe Etat islamique) a été découverte ce jeudi matin dans des box loués par l’un des suspects à Thiais, au sud de Paris.