DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Michel Hazanavicius : "J'ai abordé Godard en étant joyeux"


cinema

Michel Hazanavicius : "J'ai abordé Godard en étant joyeux"

Président du jury du Festival du cinéma américain 2017 de Deauville, Michel Hazanavicius se consacre pleinement cet automne à la sortie de son nouveau film, une comédie biographique sur Jean-Luc Godard : “Le Redoutable”. Dans une interview à euronews, il confie éprouver “beaucoup de plaisir à faire de la comédie” et reconnaît avoir été “audacieux” dans son approche du cinéaste mythique de la Nouvelle Vague.

Lauréat de cinq Oscars, Michel Hazanavicius préside cette année le jury du prestigieux Festival du cinéma américain de Deauville. Le réalisateur français s’est fait connaître dans le monde entier en 2012 avec son film en noir et blanc “The Artist”.

Pour euronews, il évoque son nouveau film “Le Redoutable”, un biopic irrévérencieux de Jean-Luc Godard.

“Plusieurs personnes me disent ‘Vous vous attaquez à Godard.’ Je ne m’attaque pas du tout à Godard, mais je vois l’idée du mot ‘attaquer’, d’aborder… En fait, je l’ai abordé hyper joyeusement. À partir du moment où vous êtes joyeux, vous pouvez être audacieux. Je ne suis pas un admirateur, un adorateur de Godard, je ne me sens pas du tout un héritier de tout cela, mon cinéma vient complètement d’ailleurs, mais c’est un personnage que j’ai côtoyé pendant deux ans, que j’ai écrit, suivi, j’ai travaillé avec Louis Garrel qui l’a incarné, je l’ai monté… Donc je ne peux pas ne pas avoir de tendresse pour ce personnage-là.”

Il poursuit : “Je prends vraiment beaucoup de plaisir à faire de la comédie, j’y mets beaucoup de soin, je pense que c’est un genre de cinéma extrêmement noble, donc j’y travaille beaucoup. Le sujet – c’est vrai – : Jean-Luc Godard, mai 68, des gens qui se prennent la tête sur la politique, l’art et tout ça, si vous le faites de manière sérieuse, cela peut vite devenir pompeux. La comédie, c’est une mise en perspective, une mise à distance qui me semble d’abord être plus juste et surtout qui procure beaucoup plus de plaisir.”

“Le succès ne vous appartient pas”

Ce film marque le retour du réalisateur à la comédie après son drame The Search sur la guerre en Tchétchénie qui n’avait pas réussi à séduire la critique et le public.

“À votre niveau, vous fabriquez un film et vous faites le meilleur que vous pouvez et après, le succès ne vous appartient pas. Je ne pense pas que ce soit un film aussi mauvais que certaines critiques ont pu le dire, mais le fait est qu’il n’a pas du tout marché, c‘était difficile, il a fallu se relever… Mais cela ne m’a pas refroidi dans le sens où c’est un moment de vie pour moi qui est important et pour certaines personnes, c’est un film qui compte.”

OSS 3” ? “J’ai d’autres envies qui sont passées avant”

Et qu’en est-il du troisième épisode de ses aventures de l’espion OSS 117 incarné par Jean Dujardin ? “Nous ne sommes pas des studios qui décident que le marché demande “OSS 3”, donc on fait écrire OSS 3 et on fait OSS 3. Dans ma manière de faire des films, j’ai besoin d’avoir quelque chose de plus mystérieux qui arrive : à un moment donné, il y a un film qui déclenche une envie plus forte que les autres, c’est ma manière d‘être honnête par rapport à ce que je fais. Je sais bien qu’aujourd’hui si je faisais “OSS” ce serait sans doute un grand succès, mais qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Pour l’instant, j’ai eu d’autres envies qui sont passées avant celle-là.”

Avant d’entamer un nouveau projet, Michel Hazanavicius assurera la promotion de son film “Le Redoutable” qui sort en salles le 13 septembre en France.

Retrouvez ici, notre précédent reportage sur le Festival du cinéma américain de Deauville 2017.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Ça : vos peurs d'enfant sur grand écran

cinema

Ça : vos peurs d'enfant sur grand écran