DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Australie: près de 26.000 armes à feu illégales récupérées

Vous lisez:

Australie: près de 26.000 armes à feu illégales récupérées

Australie: près de 26.000 armes à feu illégales récupérées
Taille du texte Aa Aa

Près de 26.000 armes à feu et 146 kg d’explosifs ont été collectés auprès de la population australienne dans une campagne pour éviter que ces armes tombent entre les mains de bandes criminels et de réseaux jihadistes, ont annoncé vendredi les autorités.

L’Etat de Nouvelles-Galles du Sud, dont Sydney est la capitale, avait lancé en mars une amnistie générale pour toute personne qui livrerait des explosifs à la police, promettant qu’aucune question ne serait posée.

A une semaine de la fin de la période prévue pour ces restitutions, la police antiterroriste de cet Etat s’est félicitée de la réussite de l’opération.

“Une grande variété d’explosifs a été apportée en cinq mois, mais il en reste encore beaucoup” à récupérer, a déclaré Mick Willing, chef du contreterrorisme de l’Etat.

Outre les 146 kg d’explosifs, plus de 20 kg de poudre et des milliers de détonateurs et de mèches de sûreté ont été rendus.

Le gouvernement australien a par ailleurs lancé au niveau national un appel à la restitution d’armes à feu, le premier en 20 ans, qui a permis de récupérer 25.999 armes depuis juin, a annoncé le ministre de la Justice Michael Keenan.

Cette amnistie durera encore trois semaines.

Le gouvernement estime à 260.000 le nombre d’armes à feu illégales dans le pays.

Les autorités ont déjoué 13 attentats en Australie depuis septembre 2014. Certains projets se sont cependant matérialisés, comme l’attaque d’un café de Sydney en décembre 2014 dans laquelle deux otages avaient péri.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.