DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: "pas de plan B" pour Pyeongchang, confirme le comité d'organisation

Vous lisez:

JO-2018: "pas de plan B" pour Pyeongchang, confirme le comité d'organisation

JO-2018: "pas de plan B" pour Pyeongchang, confirme le comité d'organisation
Taille du texte Aa Aa

Le Comité d’organisation jeux Olympiques d’hiver 2018, prévus à Pyeongchang en Corée du Sud, à 80 km de la frontière avec la Corée du Nord, n’a “pas de plan B”, a confirmé lundi son président, alors que la tension est vive dans la péninsule après les essais nucléaires nord-coréens.

“Il n’y a pas de plan B, dans la mesure où les jeux sont basés sur le principe de la trêve olympique”, a déclaré Lee Hee-beom, président du Comité d’organisation des JO-2018, après avoir dressé un état des lieux de la préparation devant la Commission exécutive du CIO réunie à Lima.

“Au sein du CIO et du comité exécutif, aucun plan B n’a été discuté jusqu‘à présent”, avait indiqué vendredi Gian Franco Kasper, président de la Fédération internationale de ski (FIS) et membre de la Commission exécutive du CIO.

“La torche olympique sera allumée en Grèce le 24 octobre et arrivera en Corée le 1er novembre”, a ajouté le président du Comité d’organisation sud-coréen, assurant que “les JO se dérouleront dans une sécurité parfaite”.

“Nous espérons toujours que des athlètes nord-coréens participeront aux Jeux”, a-t-il ajouté, évoquant de possibles qualifications de sportifs nord-coréens en patinage de vitesse et patinage artistique.

“Nous verrons avec le CIO à l’issue des étapes de la Coupe du monde en Allemagne et en Italie”, a-t-il ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.