DERNIERE MINUTE

Le Kazakhstan se tourne vers l'économie numérique

À l'ère de l'économie numérique, le Kazakhstan cherche de nouvelles opportunités.

Vous lisez:

Le Kazakhstan se tourne vers l'économie numérique

Taille du texte Aa Aa

Daleen Hassan, euronews : _“Les fonds souverains internationaux se sont réunis les 6 et septembre à Astana pour explorer de nouvelles frontières et trouver de nouveaux marchés. À l‘ère de l‘économie numérique, le Kazakhstan cherche des opportunités et fait face à de nouveaux défis”.

De nouvelles tendances d’investissement

Le neuvième meeting du Fonds international des fonds souverains a réuni plus de 200 participants, d’une trentaine de pays. Au coeur des débats, les nouvelles approches de la gestion des risques et les nouvelles tendances d’investissement, principalement dans le secteur du numérique.

Samruk Kazyna, le fonds souverain du Kazakhstan, qui gère près de 70 milliards d’euros d’actifs, a changé de stratégie, en diversifiant son portefeuille d’investissement, dans un pays où 65 % des exportations sont issues de la production pétrolière.

“Nous avons diversifié notre portefeuille d’investissement vers des secteurs non-pétroliers, comme l‘économie verte, la technologie verte, les panneaux solaires, par exemple”, souligne Baljeet Kaur Grewal, directrice générale stratégie chez Samruk-Kazyna.


!

(Créé en 2008, en tant que holding d’investissement, détenue par l’Etat, Samruk-Kazyna a signé avec la Banque mondiale un accord préliminaire de coopération pour un travail conjoint d’analyse socio-économique sur le développement écologique.)

Plus que jamais, les économies émergentes misent sur la technologie. L’Asie centrale a sauté des étapes, adoptant rapidement des technologies dernier cri pour se mettre au diapason de l‘économie numérique.

Lors du Forum des fonds souverains, Samruk-Kazyna a signé avec General Electric un accord préliminaire de coopération visant à créer un écosystème numérique durable pour les entreprises industrielles du fonds, comme comme pour d’autres entreprises au Kazakhstan :

“Je crois que l’Asie centrale, et le Kazakhstan en particulier, en tant que plus grande économie régionale, est très bien située, puisque c’est un carrefour entre l’Asie et l’Europe. En avançant à grands pas, en adoptant au plus vite ces technologies, la croissance peut faire un bond important”,
indique Deborah Sherry, directrice générale de General Electric Digital Europe.

“Nous sommes à la recherche de nouveaux secteurs pour développer l’infrastructure, l‘économie du numérique et aussi l’agriculture. Pour l’infrastructure, c’est assez facile, il y a de nombreuse ressources. Mais pour l’industrie du numérique, il faut trouver les compétences, les bons profils, et s’adapter très rapidement”, indique Yerzhan Tutkushev, co-directeur des secteurs émergents chez Samruk-Kazyna.

S’adapter au numérique, à l’image de Kazpost

Introduire les technologies, transférer le savoir-faire numérique vers de nombreux secteurs, est une priorité essentielle pour Astana. Beaucoup d’entreprises, gérées par le portefeuille de Samruk-Kazyna, suivent ce programme national de transformation, à l’image de Kazpost.

Askarbek Alshanbayev est directeur e-commerce chez Kazpost : _“Kazpost est un opérateur national au Kazakhstan. Nous fournissons des services postaux financiers et logistiques (…) Aujourd’hui, nous utilisons des machines de tri de colis totalement automatisées. Désormais, il est très simple de recevoir un colis, puisque c’est totalement automatisé, en libre-service, les gens n’ont pas besoin de faire la queue. Ils vont chercher eux-mêmes leur colis. Ils l’apportent au guichet et peuvent le retirer.

La transformation numérique de grandes entreprises comme Kazpost est essentiel pour permettre au Kazakhstan de devenir un leader de l’innovation et de la haute technologie en Asie centrale.