DERNIERE MINUTE

En France, nouvelle défaillance de la sûreté nucléaire

Une centrale a été placée "sous surveillance renforcée"

Vous lisez:

En France, nouvelle défaillance de la sûreté nucléaire

Taille du texte Aa Aa

Pour la troisième fois seulement dans l’histoire du nucléaire français, une centrale a été placée “sous surveillance renforcée”. Il s’agit de la centrale de Belleville-sur-Loire, dans le Cher. L’Autorité de sûreté nucléaire a constaté des carences dans la surveillance et l’entretien des installations de la part de l’exploitant EDF, et une augmentation des incidents mineurs, d’où cette procédure exceptionnelle. Le gendarme du nucléaire attend des corrections et mènera des contrôles supplémentaires.

Mardi, l’ASN avait aussi épinglé l’usine de retraitement de la Hague, insuffisamment protégée contre le risque d’explosion. Géré par l’industriel Areva, ce site est celui qui concentre le plus de matière radioactive en Europe.

Avec 58 réacteurs en fonctionnement, la France est de fait le pays le plus nucléarisé du continent et son parc est vieillissant. Fin août, le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot a déclaré que la centrale la plus ancienne, celle de Fessenheim, et plusieurs autres réacteurs seraient fermés, mais sans citer de chiffre ni d‘échéance.