DERNIERE MINUTE

Dieselgate : Merkel tance les industriels à Francfort

En pleine campagne électorale, le scandale s'invite encore au salon automobile allemand

Vous lisez:

Dieselgate : Merkel tance les industriels à Francfort

Taille du texte Aa Aa

Le salon de l’automobile de Francfort a ouvert au public ce jeudi. Deux ans se sont écoulés depuis le dieselgate, et pourtant l’ombre du scandale continue de planer sur le rendez-vous. Preuve en est, le discours d’inauguration d’Angela Merkel qui a clairement évoqué le sujet face à un parterre d’industriels.

Celle qu’on surnommait la “chancelière de l’automobile” est en pleine campagne électorale, en lice pour un quatrième mandat à la tête du pays.

Après avoir longtemps soutenus les constructeurs, elle n’a pas hésité à les rappeler à l’ordre.

“L’industrie automobile doit tout faire pour regagner crédibilité et confiance. C’est dans son propre intérêt et dans l’intérêt aussi bien des employés que dans celui de toute l‘économie allemande”, a tancé la chancelière allemande.

La chancelière se devait toutefois de ménager cette industrie clé du pays. Elle a certes insisté sur le “virage” à prendre vers une “mobilité sans émissions” polluantes. Pour autant, elle refuse de programmer l’abandon des moteurs thermiques, à la différence des voisins français et britannique. Les voitures diesel et essence seront nécessaires “encore des décennies”, a-t-elle dit.