DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak: le bilan de la double attaque dans le sud atteint 50 morts

Vous lisez:

Irak: le bilan de la double attaque dans le sud atteint 50 morts

Irak: le bilan de la double attaque dans le sud atteint 50 morts
Taille du texte Aa Aa

Au moins 50 personnes, dont des Iraniens, ont été tuées jeudi dans une double attaque près de Nassiriya dans le sud de l’Irak, la plus meurtrière depuis la reprise de Mossoul au groupe Etat islamique (EI), selon un nouveau bilan.

“Le bilan atteint maintenant 50 morts et 87 blessés” et “pourrait encore augmenter car certains blessés sont dans un état critique”, a indiqué à l’AFP Abdel Hussein al-Jabri, adjoint au directeur général de la Santé pour la province de Zi Qar.

La première attaque a eu lieu près d’un restaurant sur une autoroute à la sortie de Nassiriya. La seconde, à la voiture piégée, a visé un point de contrôle de la sécurité sur cette même autoroute, a ajouté Saad Maan, porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Elle est régulièrement empruntée par des pèlerins et visiteurs venus de l’Iran voisin, en route vers les villes saintes irakiennes de Najaf et Kerbala, plus au nord.

La double attaque, menée par des hommes déguisés en membres des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi selon des sources de sécurité, n’a pas été revendiquée dans l’immédiat mais son mode opératoire rappelle celui de l’EI.

Des attaques revendiquées ou attribuées à l’EI ensanglantent l’Irak quasi quotidiennement.

La province de Zi Qar était toutefois relativement épargnée et peu d’attaques de cette envergure s’y sont produites.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.