DERNIERE MINUTE

De nouveaux doutes sur le glyphosate

Une nouvelle controverse touche l'Agence européenne de sécurité des aliments

Vous lisez:

De nouveaux doutes sur le glyphosate

Taille du texte Aa Aa

Une fois de plus, le glyphosate fait parler de lui. Le glyphosate, c’est le principal composant du fameux herbicide Roundup de Monsanto. Un produit honni par les ONG de défense de l’environnement et classé “cancérogène probable” par des experts de l’OMS.

D’après le Guardian et la Stampa, le rapport de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui a conclu que le glyphosate n‘était pas dangereux pour la santé est par endroits un copier-coller d’un rapport présenté par Monsanto.

Dans un tweet, Greenpeace s’insurge et publie des extraits, surlignant en orange les parties du rapport de l’EFSA copiées telles quelles.


Mais l’Agence européenne crie à la désinformation et réaffirme sa neutralité. Selon l’EFSA, les extraits repris par la presse ne font pas partie du rapport lui-même mais des notes. Elle ajoute que lorsque des extraits du document des industriels sont repris, ils sont identifiés comme tels.

Insuffisant sans doute pour convaincre ceux qui demandent que le glyphosate ne soit pas ré-autorisé pour 10 ans par l’Union européenne. La décision devrait être prise en octobre. La Commission propose qu’il soit ré-homologué. Certains pays comme la France sont contre.

Jeudi, une étude de “Générations futures” a semblé donner raison aux sceptiques. L’ONG a fait analyser trente échantillons d’aliments et 16 d’entre eux contenaient des résidus de glyphosate.