DERNIERE MINUTE

Le journaliste français Loup Bureau, détenu en Turquie, est libre

Arrêté fin juillet en Turquie, accusé de terrorisme, il est attendu samedi soir à Paris

Vous lisez:

Le journaliste français Loup Bureau, détenu en Turquie, est libre

Taille du texte Aa Aa

L’avocat et le comité de soutien du journaliste français Loup Bureau ont annoncé ce vendredi sa libération. Il était détenu en Turquie depuis 50 jours, accusé d’appartenance à une organisation terroriste.

Son avocat, Martin Pradel, a annoncé dans un tweet sa libération ce vendredi après-midi.


Cette nouvelle intervient au lendemain de la visite à Ankara du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Fin août, Emmanuel Macron avait aussi demandé sa “libération rapide” à son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

“Je l’ai senti surpris, soulagé, mais en même temps prudent”, a témoigné son père Loïc Bureau à son domicile d’Orvault, dans la banlieue de Nantes, peu après avoir parlé pendant une trentaine de minutes avec son fils au téléphone.

“Loup a été libéré. Tant qu’il n’est pas à Paris, il se dit qu’ils peuvent changer d’avis”, a expliqué M. Bureau, lui-même “surpris, soulagé, prudent”, et “très très heureux” du retour en France de son fils, “a priori” prévu samedi soir “vers 22H00”.

RSF, Reporters sans frontières, s’est réjoui de la nouvelle.


Le jeune Nantais, étudiant en journalisme à Bruxelles, était emprisonné à Sirnak, dans le sud-est de la Turquie. Il avait été interpellé le 26 juillet à la frontière irakienne, selon les autorités des photos avaient été trouvées sur lui, le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens des YPG, un mouvement considéré comme “terroriste” par Ankara.

Mais pour l’organisation Reporters sans frontière le dossier est vide.

“Loup Bureau a été accusé rien de moins que appartenance à une organisation terroriste, c’est pire que diffusion de propagande terroriste pour des interviews qu’il a faites il y a quatre ans avec des responsables kurdes en Syrie”, explique Christophe Deloire, secrétaire général sans frontières.

RSF rappelle que la Turquie est la plus grande prison du monde pour les journalistes, avec plus de cent d’entre eux qui sont actuellement sous les verrous

Habitué des terrains de guerre, Loup Bureau a notamment collaboré avec les chaînes TV5 Monde, Arte et le site Slate.