DERNIERE MINUTE

Dembélé : à peine arrivé et déjà blessé

Coûteuse blessure pour le FC Barcelone : l'ailier français Ousmane Dembélé, joueur le plus cher de l'histoire du Championnat d'Espagne, sera indisponible jusqu'à début 2018 après s'être blessé samedi. Une douche froide pour le club catalan, privé du successeur annoncé de Neymar.

Vous lisez:

Dembélé : à peine arrivé et déjà blessé

Taille du texte Aa Aa

Coûteuse blessure pour le FC Barcelone : l’ailier français Ousmane Dembélé, joueur le plus cher de l’histoire du Championnat d’Espagne, sera indisponible jusqu‘à début 2018 après s‘être blessé samedi, une douche froide pour le club catalan, privé du successeur annoncé de Neymar.

Le communiqué médical diffusé dimanche, au lendemain de la sortie précoce de l’attaquant lors de sa troisième apparition barcelonaise à Getafe (2-1), a refroidi l’optimisme retrouvé du Barça, leader de Liga. Et l‘équipe de France se retrouve privée d’un de ses meilleurs atouts offensifs à l’approche d’un mois d’octobre décisif pour accéder au Mondial-2018.

Selon le communiqué publié dimanche par Barcelone, Dembélé souffre d’une rupture du tendon du biceps fémoral de la cuisse gauche. Contraint de subir une opération la semaine prochaine en Finlande, il sera absent “entre trois mois et demi et quatre mois“, précise le club.

C’est la première grave blessure de la jeune carrière de “Dembouz” (20 ans) et elle intervient au pire moment pour lui, alors qu’il suscitait tous les espoirs en Catalogne après son transfert spectaculaire en provenance de Dortmund (pour 105 M EUR + 42 M EUR de bonus).

Moins d’un mois plus tard, l’investissement tourne déjà au vinaigre pour le Barça. Acheté le 25 août au Borussia Dortmund, un an après avoir été acquis 15 M EUR auprès de Rennes, Dembélé devait remplacer Neymar, parti au Paris SG pour 222 M EUR.

Sa présentation au Camp Nou avait attiré 18 000 personnes et ses premières prestations étaient assez encourageantes : une passe décisive lors de son premier match, le 9 septembre contre l’Espanyol (5-0), puis une première titularisation très applaudie par les supporters lors de la victoire contre la Juventus Turin (3-0) en Ligue des champions, avec l’adoubement de la star Lionel Messi.

Et puis samedi, patatras : pour sa deuxième titularisation consécutive avec le Barça, la première en Liga, “Dembouz” a été contraint de céder sa place après 25 minutes de jeu samedi.

Le natif de Vernon (Eure) s’est blessé tout seul sur une action anodine, juste après avoir réalisé une talonnade tout près du poteau de corner pour éviter que le ballon ne sorte. Se touchant l’arrière de la cuisse gauche, l’attaquant s’est alors assis au sol, faisant signe qu’il ne pouvait pas continuer. Sorti en boitant, Dembélé a été remplacé à la 27e minute par l’Espagnol Gerard Deulofeu, alors que le score était de 0-0.

Alors que son entraîneur Ernesto Valverde avait souligné que sa recrue phare aurait besoin de temps pour s’adapter, voilà ce nécessaire processus d’intégration retardé jusqu’en 2018. “Cela va être un frein pour lui, il va devoir subir un temps d’inactivité, a déploré Valverde samedi. Bien sûr, c’est dommage pour nous tous parce qu’il était en train de s’intégrer dans la mécanique de l‘équipe“.

Sans lui, Valverde perd l’une de ses principales options offensives. L’ailier Gerard Deulofeu, le milieu offensif Denis Suarez, le latéral ou ailier Aleix Vidal ou l’attaquant Paco Alcacer postulent pour compléter la ligne offensive barcelonaise aux côtés de Messi et de l’avant-centre Luis Suarez, mais aucun d’eux ne suscite le même enthousiasme que Dembélé.

Et le Barça pourra se mordre les doigts de n’avoir pas recruté Philippe Coutinho (Liverpool) ou Angel Di Maria (PSG) dans la dernière ligne droite d’un mercato décevant.

L’autre conséquence de cette blessure concerne l‘équipe de France : déjà absent lors du précédent rassemblement des Bleus, faute de rythme, Dembélé ratera aussi les deux derniers matches des qualifications de la France pour le Mondial-2018, contre la Bulgarie le 7 octobre et la Biélorussie le 10 octobre.

Dribbleur hors-pair à la vitesse dévastatrice, le “Moustique” Dembélé manquera forcément aux Bleus. Un nouveau coup dur pour le sélectionneur Didier Deschamps, déjà privé pour ces deux rencontres de son milieu de terrain Paul Pogba (Manchester United) et qui espère sans doute que l‘épidémie de blessures s’arrêtera là…

Avec agence (AFP)