DERNIERE MINUTE

Selon les Nations unies, quelque 409 000 Rohingyas, représentant plus du tiers de cette communauté musulmane vivant dans l’ouest du Myanmar, se sont réfugiés au Bangladesh voisin, pour fuir les violences dont ils sont victimes de la part de l’armée. Ils vivent désormais dans des camps insalubres, laissant craindre une catastrophe humanitaire.
Des ONG de défense des droits de l’homme mais aussi le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, ont dénoncé un “nettoyage ethnique”.

Plus de No Comment