DERNIERE MINUTE

Aung San Suu Kyi attendue sur la crise des Rohingyas

Vous lisez:

Aung San Suu Kyi attendue sur la crise des Rohingyas

Taille du texte Aa Aa

La France et le Royaume-Uni appellent la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi à agir pour mettre un terme à la violence des militaires contre la minorité musulmane des Rohingyas. Ils sont plus de 410 000 à avoir fui au Bangladesh voisin.

Les militaires birmans s’en sont pris à leurs villages en représailles à des attaques d’un groupe insurgé rohingya.

“Les Rohingyas sont victimes de barbarie, il n’y a aucun doute. Et bien sûr, c’est à la conseillère d‘état Aung San Suu Kyi de faire preuve de leadership pour essayer d’imposer sa volonté aux militaires”, affirme Boris Johnson, ministre britannique des Affaires étrangères.

L’ancienne opposante et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a fait savoir qu’elle ne se rendrait pas à l’Assemblée générale de l’ONU, mais qu’elle s’adresserait à son peuple lors d’un discours ce mardi sur cette crise.
“C’est très important que cela ne soit pas personnalisé autour d’elle, et que pendant la semaine ou est réunie l’Assemblée générale à New York il y ait un message unanime affirmant que les normes de base des droits de l’Homme, de la protection des minorités mais aussi de l’acheminement de l’aide humanitaire soient respectées en Birmanie comme ailleurs et il est très important que la complexité politique dans un pays n’en fasse pas oublier les droits fondamentaux”, affirme David Miliband, président de l’International Rescue Committee.

Boris Johnson s’est réuni ce lundi avec des ministres turcs, australiens et l’ambassadrice américaine à l’ONU pour discuter des voies possibles pour résoudre la crise des Rohingyas.

Parmi ces réfugiés, il y aurait plus d’un millier d’enfants non accompagnés.