DERNIERE MINUTE

Ouragan Maria : alerte maximale en Martinique

Moins de deux semaines après le passage destructeur d'Irma, un autre ouragan majeur déferle sur les Antilles.

Vous lisez:

Ouragan Maria : alerte maximale en Martinique

Taille du texte Aa Aa

Moins de deux semaines après le passage destructeur d’Irma, l’ouragan majeur Maria déferle sur les Antilles. Il a déjà atteint la force 3 sur une échelle de 5. La Martinique a été placée en alerte violette cyclonique (seuil maximal) ce lundi. La Guadeloupe est en alerte rouge.

A 19h heure française, Maria et ses vents soufflant à près de 200 km/h étaient à moins de 100 km de la Martinique. La population était confinée. En plus de pluies torrentielles, une montée des eaux est à craindre.

Le gouvernement a annoncé l’envoi de 110 militaires de la protection civile sur zone. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb n’exclut pas d’envoyer “jusqu’à 400 à 500 personnes pour venir encore en renfort“ dans les prochaines heures.

En Guadeloupe comme en Martinique, les écoles, les administrations et les entreprises sont fermées. Les vols au départ et à l’arrivée des deux îles françaises sont suspendus. Problème de taille : c’est en Guadeloupe qu’est organisée l’aide aux îles dévastées par l’ouragan Irma.

L’ouragan Maria perturbe déjà l’aide à Saint-Martin et Saint-Barth. Les ponts aériens et maritimes ont été interrompus dimanche“, confiait ce lundi le directeur du SDIS de Guadeloupe Gilles Bazin. “En fonction des dégâts sur l’aéroport de Pointe-à-Pitre, on pourrait être amenés à repenser l’organisation de cette aide, voire créer une nouvelle base logistique plus protégée en Martinique, qui servirait à la fois à Saint-Martin et à la Guadeloupe. Pour l’instant, nous sommes dans l’expectative, nous espérons que l’ouragan Maria ne nous frappera pas trop fort“.


Les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont également menacées par l’ouragan Maria. En grande partie détruites par l’ouragan Irma elles sont particulièrement vulnérables. L’ouragan Irma avait fait 11 morts et des centaines de millions d’euros de dégâts.