DERNIERE MINUTE

Kurdistan irakien : Erdogan veut l'annulation du référendum

A l'ONU, le président turc a mis en garde face à ce scrutin prévu le 25 septembre prochain

Vous lisez:

Kurdistan irakien : Erdogan veut l'annulation du référendum

Taille du texte Aa Aa

A l’ONU, la Turquie appelle à l’annulation d’un référendum d’indépendance prévu au Kurdistan irakien. Le président Recep Tayyip Erdogan a mis en garde sur les conséquences de ce scrutin prévu lundi prochain. “Nous devrions tous travailler à construire la tranquillité, la paix, la sécurité et la stabilité dans la région au lieu de déclencher de nouveaux conflits”, a-t-il fait valoir.

“Nous appelons le gouvernement régional du Kurdistan irakien à annuler l’initiative qu’ils ont lancé pour l’indépendance. Ignorer la position claire et déterminée de la Turquie sur ce sujet pourrait conduire à un processus qui priverait le gouvernement régional kurde irakien des opportunités dont il profite actuellement”, a mis en garde le président turc.

A l’exception d’Israël, la quasi-totalité des pays se sont prononcés contre ce vote. Cette région du nord de l’Irak bénéficie depuis 1991 d’une autonomie qui s’est élargie au fil des ans. Au grand dam de Bagdad, les Kurdes de la province voisine de Kirkouk entendent bien participer au référendum.

“Contrairement à l’Irak actuel, le Kurdistan a prouvé qu’il a toujours respecté les droits de toutes les communautés. Au Kurdistan, il y a des écoles pour les turkmènes, pour les chrétiens, pour les arabes”, affirme Najmaddin Kareem.

Malgré l’opposition de la communauté internationale, le président du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, entend mener son projet jusqu’au bout contre l’avis de Bagdad, Ankara mais aussi Washington et Téhéran. Il dit vouloir préserver les droits des Kurdes. Ses détracteurs l’accusent de vouloir avant tout se maintenir au pouvoir.