DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Formule 1: la FIA valide l'adoption du système de protection frontale "halo" en 2018

Vous lisez:

Formule 1: la FIA valide l'adoption du système de protection frontale "halo" en 2018

Formule 1: la FIA valide l'adoption du système de protection frontale "halo" en 2018
Taille du texte Aa Aa

Le Conseil mondial de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) a validé, sans surprise jeudi, l’adoption par toutes les monoplaces de Formule 1 du système de protection frontale du cockpit baptisé “halo” lors de la saison 2018.

Imposé en juillet contre l’avis de toutes les écuries, à l’exception de Ferrari, et de la plupart des pilotes, le “halo” fera donc bien son apparition l’an prochain suite à l’instauration de “spécifications et paramètres de test de la structure de protection secondaire” dans le règlement technique 2018 de la F1.

Parmi les autres amendements approuvés jeudi par le Conseil mondial de la FIA, certains prévoient de renforcer la solidité du châssis des monoplaces ainsi que celle des câbles qui retiennent les roues en cas d’accident.

La FIA a par ailleurs modifié d’autres règles concernant la F1, dans le but de permettre à Liberty Media, propriétaire de la discipline, d’utiliser les voitures de la saison en cours si le groupe américain souhaite organiser plus d‘évènements similaires à la parade durant laquelle les pilotes avaient arpenté les rues de Londres à bord de leur monoplace en juillet dernier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.