DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Impasse sur l'accord nucléaire iranien

A l'ONU, c'est l'impasse avec l'Iran, les Américains veulent dénoncer ou renégocier l'accord alors que pour l'Union européenne, il n'y a pas lieu de créer une seconde crise nucléaire, "l'accord fonctionne".

Vous lisez:

Impasse sur l'accord nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

Impasse à l’ONU sur le sort de l’accord nucléaire iranien. Après les déclarations des présidents Donald Trump et Hassan Rohani, la menace américaine de dénoncer le texte et celle de l’Iran d’y réagir avec détermination, les signataires de l’accord de 2015 se sont rencontrés pendant une heure. Réunion au ton concret où les points de vue ont été échangés, notamment entre les chefs des diplomaties américaine et iranienne, Rex Tillerson et Mohammad Javad Zarif.
Le secrétaire d’Etat s’est voulu rassurant en expliquant qu’il n’y “avait pas eu de cris et que personnes ne s‘étaient lancés de chaussures”… Il s’est aussi montré satisfait de la prise de conscience des autres signataires de l’accord, ce regain d’attention sur les faits et gestes de l’Iran obligerait Téhéran à changer de comportement.

Pour La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, qui préside la commission du suivi, “l’accord fonctionne” :

“_Il n’y a aucun besoin de renégocier certaines parties de l’accord car il est lié au programme nucléaire, et jusqu‘à présent il est respecté. Nous sommes tous d’accord sur le fait qu’il n’y a aucune violation, que tout ce qui est lié au programme nucléaire est observé.”

La France avait aussi suggéré l’idée de rouvrir les discussions sur certaines échéances de l’accord, sachant qu’après 2025, tombent les premières restrictions sur le programme nucléaire iranien.
Paris voudrait aussi ouvrir des discussions sur des sujets annexes, comme le rôle de l’Iran au Moyen-orient, ou son activité balistique qui s’accroît. Il ne s’agirait pas de renégocier l’accord, mais de le compléter.