DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les nouveaux pauvres d'Allemagne, enjeu des législatives ?

Vous lisez:

Les nouveaux pauvres d'Allemagne, enjeu des législatives ?

Taille du texte Aa Aa

Etre pauvre dans une Allemagne riche, ce n’est pas rare. Dans la région de la Rhur, sinistrée depuis la fermeture des mines, beaucoup de gens se sont sentis abandonnés par les politiciens, privés de l’impact positif de l‘ère économique Merkel. C’est pourquoi les Sociaux-démocrates du SPD essaient de défier les conservateurs de la CDU sur ce terrain. Leur slogan : “il est temps pour plus de justice”.

Une habitante de Düsseldorf approuve : “Oui, je pense que Martin Schulz a raison quand il dit que nous devons abolir les inégalités. Nous devons faire plus attention à ceux qui n’ont pas beaucoup. C’est faux de dire comme Angela Merkel, “nous aimons tous vivre en Allemagne et nous vivons bien”, parce que, même si l’Allemagne est un beau pays, nous ne vivons pas tous bien.”

Un fossé social se creuse en Allemagne. D’un côté, beaucoup de chômeurs de longue durée, de “minijobs” ou de contrats précaires. De l’autre, plus de millionnaires, de nouveaux postes à temps pleins et un faible taux de chômage.

Si l’on observe les salaires en Allemagne, les inégalités sont énormes, et les hauts salaires augmentent plus vite que les bas salaires. Pour y remédier, la Fondation Hans Böckler, qui a des liens étroits avec les syndicats, souhaiterait voir les plus riches soutenir la classe moyenne et les pauvres en créant de nouveaux impôts :

Nous avons besoin d’un impôt sur l’héritage et la fortune, parce que c’est la seule façon d’atteindre les grandes fortunes qui sont, à l’heure actuelle, concentrées dans les mains d’une petite minorité“, explique Gustav Horn, de l’IMK.

Mais le président de l’Institut de recherche économique Clemens Fuest n’est pas d’accord :

Un impôt sur la fortune n’est pas le bon instrument. La conséquence serait que tous les gens qui ont des biens, souvent des entreprises, partiraient s’installer ailleurs. Si vous faites cela et que vous augmentez le salaire minimum, l’expérience montre que le taux de chômage augmente, alors que le fossé entre les riches et les pauvres ne se réduit pas. Ce qu’on peut faire, en revanche, c’est taxer les propriétés, le sol, mais les politiciens n’osent pas le faire, ils s’attendent à une levée de boucliers des propriétaires.

D’aucuns soulignent que tout se joue à l‘école. Un domaine où pêche l’Allemagne. Dans ce pays riche, le milieu social est encore beaucoup trop déterminant quand il s’agit de réussir.