DERNIERE MINUTE

Débris spatiaux : les PME ont des solutions à apporter

Le secteur spatial est une mine d'opportunités pour les PME européennes comme le prouve une entreprise située près du lac de Côme en Italie.

Vous lisez:

Débris spatiaux : les PME ont des solutions à apporter

Taille du texte Aa Aa

Les satellites qui ne sont plus exploités, mais qui tournent encore autour de la Terre représentent un danger pour ceux en fonctionnement. Près du lac de Côme en Italie, une entreprise propose une solution pour les détruire en toute sécurité. Et ce n’est qu’un exemple de débouchés offerts par le secteur spatial aux entreprises innovantes européennes.

  • L’Europe dans son ensemble est un acteur majeur du secteur spatial. Grâce à son industrie forte et compétitive, ses programmes – Copernicus, EGNOS et Galileo – fournissent déjà des services dont bénéficient des millions de personnes.
  • L’industrie spatiale européenne représente plus de 230.000 emplois et génère une valeur ajoutée que l’on estime comprise entre 46 à 54 milliards d’euros.
  • Des milliers de satellites sont présents dans l’espace. Les services européens de surveillance spatiale et de localisation des objets (SST) contribuent à l’enregistrement de leur mouvement et à limiter les risques de collision.
  • Pour autant, comme l’espace autour de notre planète est peu à peu envahi d’objets orbitaux, des solutions supplémentaires doivent être trouvées.

Liens utiles

Pour mieux comprendre le danger que représentent les satellites quand ils arrivent en fin de vie. Nous retrouvons à Rome, Claudio Portelli de l’Agence spatiale italienne.

Faruk Can, euronews :
“En quoi est-ce crucial de nettoyer l’espace ?”

Claudio Portelli :
“Il y a eu plusieurs explosions dans l’espace : certaines accidentelles, d’autres délibérées. Des collisions se sont même produites entre satellites. L‘énorme quantité de débris qui est générée est un problème pour tous les satellites en fonctionnement.”

Démanteler les satellites en fin de vie

Près du lac de Côme en Italie, nous visitons la société D-Orbit qui développe des solutions pour le secteur spatial. L’une d’elles consiste à démanteler les satellites qui sont mis hors service. Grâce à un système installé à bord avant le lancement, le satellite pourra soit effectuer une rentrée sécurisée dans l’atmosphère pour se consumer, soit aller se placer sur une orbite dite “cimetière” où il ne gênera pas.

“L’idée nous est venue il y a quelque temps quand on a réalisé que le principal obstacle à la durabilité de l’industrie spatiale, ce sont les débris spatiaux, explique Lorenzo Ferrario, directeur technique de l’entreprise, avant d’ajouter : Donc on a réfléchi à une méthode et on l’a trouvée.”

Le système élaboré par l’entreprise italienne allonge aussi la durée de vie des satellites car ils n’ont pas besoin de mettre du carburant de côté pour leur procédure de destruction. Il peut aussi être utilisé comme moteur de secours.

Pour ses travaux, l’entreprise a bénéficié du soutien financier du programme européen Horizon 2020.

Lorenzo Ferrario fait le point sur les projets en cours au sein de sa société : “On concentre nos efforts sur un système de transport de satellite In Orbit Now (ION). On s’appuie sur l’expérience D-Sat, le premier satellite capable d’entrer à nouveau dans l’atmosphère de manière contrôlée,” indique-t-il.

Des fonds européens

Un système de surveillance international scrute actuellement quelque 18.000 objets en orbite. 7% sont des satellites actifs, le reste représentant des débris.
Or plus de 10.000 satellites doivent être lancés dans les prochaines années, d’où l’urgence d’agir.

““L’Agence spatiale européenne”:http://www.esa.int/fre/ESA_in_your_country/France et l’Union européenne ont débloqué des fonds pour la recherche et le développement, ces financements sont cruciaux en particulier pour résoudre le problème des débris spatiaux et les entreprises peuvent en bénéficier, fait remarquer Claudio Portelli de l’Agence spatiale italienne.

Plus globalement, nous lui demandons ce que le secteur spatial peut représenter en termes d’opportunités pour les entreprises. “Il y a un certain nombre de nouvelles solutions qui peuvent être proposées en termes de fiabilité, de rapport coût-efficacité, d’intérêt pour les satellites existants auxquelles elles peuvent être intégrées, répond-il. Et si ces solutions ont déjà été testées dans l’espace, c’est encore mieux,” renchérit-il.