DERNIERE MINUTE

USA-Russie : finalement Facebook coopère

Mark Zuckerberg a finalement décidé de fournir des informations au gouvernement américain sur les comptes russes accusés d'ingérence lors de l'élection de 2016.

Vous lisez:

USA-Russie : finalement Facebook coopère

Taille du texte Aa Aa

Facebook cède finalement à la pression et fournit au gouvernement américain les informations qu’il réclamait sur les messages publicitaires qui auraient été financés par la Russie pour influencer l‘élection présidentielle de 2016. 3.000 petits espaces que les internautes, selon leur orientation politique, leur catégorie sociale ou leur pays d’origine, retrouvaient sur leur page Facebook grâce à des algorithmes très évolués.

“Nous travaillons de façon active avec le gouvernement américain dans le cadre de ses enquêtes sur l’interférence russe, a déclaré Mark Zuckerberg dans une intervention filmée. Cela fait plusieurs mois que nous enquêtons là-dessus, et pendant un moment nous n’avons trouvé aucune preuve de faux comptes liés à ces messages russes. Récemment, quand nous avons découvert ces activités, nous avons fourni l’information au conseil spécial (…) Nous allons poursuivre notre enquête sur ce qui s’est passé sur Facebook lors de cette élection. Il se peut que nous trouvions autre chose, dans ce cas nous continuerons de travailler avec le gouvernement”.

Facebook, Google et Twitter, dont les dirigeants doivent d’ailleurs être entendus par le Sénat sur le même sujet, restent partagés entre protection des données “client” et volonté de ne pas être manipulés politiquement.