DERNIERE MINUTE

La Corée du Sud, reine du taekwondo aux 5è Jeux AIMAG au Turkménistan

D’abord, ils se battent et puis ils font la fête.

Vous lisez:

La Corée du Sud, reine du taekwondo aux 5è Jeux AIMAG au Turkménistan

Taille du texte Aa Aa

D’abord, ils se battent et puis ils font la fête. Les athlètes sud-coréens ont remporté sept médailles en taekwondo aux 5è AIMAG, les Jeux d’arts martiaux asiatiques à Ashgabat : quatre en or, deux en argent, une en bronze. Les quatre médaillés d’or ont tous seulement 17 ans.

Le taekwando est né en Corée du Sud et fait partie depuis 2000 des disciplines olympiques. Ce sport national met à l’honneur un certain respect de l’adversaire.

Jun Jang avait seulement sept ans lorsqu’il a débuté dans ce sport. Il témoigne : “Mes parents aimaient beaucoup le taekwondo, et ils m’ont transmis ce goût. Et maintenant, ils sont fiers de moi. Je dois reconnaître que ce n‘était pas facile de remporter l’or, certains adversaires étaient vraiment forts.”

Les deux médailles de bronze en taekwondo sont une grande victoire pour une nouvelle venue à la compétition, l’Australie.

Après les championnats du monde en 2009, Ruth Hock, 32 ans, a abandonné le combat international et a ouvert sa propre salle de taekwondo à Adelaïde. Mais elle est revenue à la compétition avec le succès à la clé.

“Je suis vraiment heureuse ! J’ai une médaille ! s’est exclamé Ruth Hock. J’espérais juste un métal différent. Pour l’Australie, c’est extraordinaire d’avoir deux médailles en taekwondo. C’est mieux que rien, bien sûr, et cela doit nous pousser vers l’avant pour progresser encore. C’est une belle étape.”

Les épreuves de taekwondo ont pris fin mais les compétitions dans les autres disciplines se poursuivent aux 5è Jeux AIMAG.

Marat Orazov, du Turkménistan, a remporté la médaille d’or dans la catégorie des 66 kg. Pour l’instant, c’est le pays hôte de ces 5è Jeux AIMAG qui a remporté le plus de médailles d’or, principalement en lutte.