DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : "Je vote tactique pour sortir la droite populiste"

Vous lisez:

Allemagne : "Je vote tactique pour sortir la droite populiste"

Taille du texte Aa Aa

Dans les bureaux de vote de Berlin ce matin les électeurs se pressent pour accomplir leur devoir citoyen. 61.5 millions d’Allemands sont invités à voter pour les élections legislatives. 42 partis sont en lice. Angela Merkel devrait s’assurer un 4e mandat à la chancellerie, mais on ignore avec quelle coalition elle va gouverner.

“J’espère en tout cas que Merkel restera chancellière et le seul sujet qui me préoccuppe est de savoir qui sera dans la prochaine coalition”, estime une jeune femme dans un bureau de vote. “Je peux même vous dire pour qui je vais voter. Tout sauf une grande coalition”, dit un homme âgé. “Le parti pour qui je veux voter est un petit parti, je vote de manière tactique pour sortir la droite populiste”, explique un jeune homme.

Car l’enjeu de ce scrutin c’est bien la percée de la droite populiste. L’AFD pourrait pour la première fois faire son entrée au Bundestag. Avec le gouvernement, l’AFD a demandé que le scrutin soit surveillé par l’OSCE


“La décision d’observer les élections au Bundestag est de vérifier que tout le processus respecte les normes internationales et qu’il est en conformité avec les règles et les législations. Il y a des procédures, nous regardons comment la commission électorale travaille et comment les gens viennent librement voter”, explique George Tsereteli, coordinateur spécial de l’OSCE, organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

“La réelection d’Angela Merkel semble être acquise. La grande question est de savoir avec qui elle va gouverner. Une autre grande coalition, un retour des noir et jaunes ou pour la première fois une coalition avec les libéraux et les écologistes ? Tous les parties vont de voir se demander comment gérer la présence de la doite populiste de l’AFD au Bundestag, une première dans l histoire du pays”, explique Anja Benje, notre correspondante sur place à Berlin.