DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie: cinq cartons rouges, 12 jaunes et deux penalties lors du derby d'Istanbul

Vous lisez:

Turquie: cinq cartons rouges, 12 jaunes et deux penalties lors du derby d'Istanbul

Turquie: cinq cartons rouges, 12 jaunes et deux penalties lors du derby d'Istanbul
Taille du texte Aa Aa

Un derby d’Istanbul chaud bouillant: le choc entre Fenerbahçe et Besiktas a, comme prévu, été particulièrement tendu samedi, avec pas moins de cinq cartons rouges et 12 jaunes distribués, assortis de 2 penalties.

En débarquant en Turquie, les anciens du championnat de France Mathieu Valbuena, Aatif Chahechouhe (Fenerbahçe) et Carlos Kameni (Besiktas) s’attendaient à des ambiances électriques et des derbies à rebondissements. Et celui de la 6e journée de Süper Lig n’a pas dérogé à la règle puisque le match, remporté par le “Fener” (2-1), s’est terminé à… neuf joueurs contre huit.

Après l’ouverture du score, sur penalty, de Giuliano (20e), c’est une pluie de cartons qui s’est abattue sur le derby stambouliote: Janssen (22e), Ekici (30e) et Potuk (77e) côté Fenerbahçe; Ozyakup (22e, 90e+6), Hutchinson (36e, 85e), Quaresma (41e, 43e), Tosic (78e), Babel (90e+3) et Negredo (90e+5) côté Besiktas.

Et cinq exclusions: Neto (45e) et Koybasi (88e) pour Fenerbahçe; Quaresma (43e), Hutchinson (85e) et Ozyakup (90e+6) pour Besiktas.

Ajoutez à ça deux penalties pour les locaux, transformés par Giuliano (20e) et Janssen (86e), ainsi que la réduction du score par Babel (87e) dans les dernières minutes et tous les ingrédients d’un choc mémorable sont réunis.

Le prochain derby d’Istanbul a lieu le 22 octobre entre Galatasaray et Fenerbahçe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.