DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : à peine élue, la co-dirigeante de l'AFD s'en va

Les querelles au sein du parti d'extrême droite menaçaient d'exploser publiquement, c'est chose faite au lendemain des élections.

Vous lisez:

Allemagne : à peine élue, la co-dirigeante de l'AFD s'en va

Taille du texte Aa Aa

Faux départ pour l’AFD en Allemagne. Avant même de commencer à siéger au Bundestag, le parti d’extrême droite se déchire… Sa co-fondatrice, Frauke Petry, a annoncé qu’elle ne prendrait pas place au sein de son groupe issu de l‘élection de ce dimanche. Les dissensions internes couvaient depuis un certains temps.

A la surprise générale, la dirigeante politique a même quitté la salle de conférence de presse après son annonce :

“L’AFD de 2013 a toujours voulu être capable de rejoindre un gouvernement, a t-elle déclaré. Mais ces derniers mois le parti a au contraire plutôt donné une impression d’anarchie. Et en ce moment notre parti n’a pas de message clair à offir à un gouvernement. Cela, mesdames et messieurs, ne correspond pas à mes propres aspirations à faire de la politique réaliste et à participer à une bonne politique conservatrice. C’est pourquoi j’ai décidé, après mûre réflexion, de ne pas prendre de siège au sein du groupe AFD au parlement”.

Les récents propos à forte teneur néo-nazie de l’autre dirigeant du parti, Alexander Gauland, avaient choqué une grande partie des Allemands et provoqué de vives critiques de Frauke Petry.

Déjà marginalisée depuis un congrès du parti en avril, elle s’en est pris à la radicalisation de l’AFD qui ces dernières semaines a multiplié les attaques violentes sur les migrants et les musulmans.