DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colombie: l'ex-cycliste Lucho Herrera victime d'un cancer de la peau

Vous lisez:

Colombie: l'ex-cycliste Lucho Herrera victime d'un cancer de la peau

Colombie: l'ex-cycliste Lucho Herrera victime d'un cancer de la peau
Taille du texte Aa Aa

La légende du cyclisme colombien Lucho Herrera, qui a remporté la Vuelta en 1987, a annoncé lundi avoir été victime d’un cancer de la peau à cause d’une exposition prolongée au soleil durant les courses.

Il y a six ans, lorsqu’il a vu apparaître des taches noires sur les bras, les mains et le visage, “le dermatologue a trouvé des parties cancéreuses”, a déclaré l’ancien grimpeur de 56 ans à l’antenne de la radio colombienne Blu Radio.

“Le moral est bon, je vais bien, mais je fais très attention aux bras et au visage”, a ajouté Herrera, figure de proue de cette génération des “escarabajos” (scarabées), les grimpeurs venus de Colombie, qui ont marqué les esprits dans les grands tours durant les années 1980.

“Lucho”, qui participa à sept reprises au Tour de France entre 1984 et 1991 (3 victoires d‘étape et deux maillots de meilleur grimpeur), a subi plusieurs interventions chirurgicales. Il n’avait pas rendu publique sa maladie.

L’ex-cycliste est toujours sous traitement pour prévenir un retour de la maladie.

“On ne faisait pas attention à mettre de la crème solaire car nous n’avions pas le temps”, a confié Herrera.

“Il doit suivre un traitement car, à cause des dommages provoqués par son exposition, les liaisons vont et reviennent”, a déclaré son dermatologue Andrés Luque à l‘émission “Testigo Directo” (Témoin direct), diffusée le week-end.

“Occasionnellement, il effectue des séances de cryothérapie”, a ajouté le docteur en référence à ce traitement par le froid des lésions afin qu’elle ne puissent pas se propager.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.