DERNIERE MINUTE

Loi travail : les routiers en colère bloquent des dépôts de carburant

Près de 300 stations-service ont subi des pénuries d'essence ce lundi.

Vous lisez:

Loi travail : les routiers en colère bloquent des dépôts de carburant

Taille du texte Aa Aa

Les chauffeurs routiers maintiennent la pression contre la réforme du code du travail d’Emmanuel Macron. A l’appel des syndicats CGT et FO, ils ont entamé ce lundi une grève reconductible et organisé une quarantaine de blocages partout en France visant principalement des autoroutes et des dépôts de carburants.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a annoncé qu’elle réunirait jeudi syndicats et patronat.

Depuis quelques années on manifeste, mais ca n’aboutit jamais. Donc notre but, c’est de faire une action pour bloquer l‘économie du pays. Puisqu’on va taper dans le porte-monnaie des salariés de ce pays, nous on veut taper dans l‘économie de ce pays“ assure le gréviste Patrice Clos (FO) depuis Donges (Loire-Atlantique).

Malgré les efforts du gouvernement pour empêcher ou lever rapidement les blocages, près de 300 stations essences étaient toujours fermées ou partiellement ouvertes en milieu d’après-midi.

J’invite chacun à la responsabilité à commencer par les camionneurs, ils sont légitimes à s’exprimer mais ils ne doivent pas bloquer la France. Notre pays et notre économie en particulier n’en n’ont pas besoin“, déclarait le matin même Chritophe Castaner, porte-parole du gouvernement sur RMC.

Le président Emmanuel Macron a signé vendredi dernier les cinq ordonnances sur la réforme du droit du travail, sensées donner plus de flexibilité aux entreprises et de nouveaux droits aux salariés et leurs représentants.

Mais certains syndicats dénoncent une précarisation généralisée du travail. La CGT – qui craint d‘être contournée par les accords d’entreprises – a organisé deux journées de manifestation suivies par des dizaines de milliers de personnes.