DERNIERE MINUTE

Le président kurde irakien déclare la victoire du "oui"

Alors que des scènes de liesse sont en cours au Kurdistan irakien, le gouvernement de Bagdad durcit le ton.

Vous lisez:

Le président kurde irakien déclare la victoire du "oui"

Taille du texte Aa Aa

Les scènes de liesse sont en cours au Kurdistan irakien. Les résultats ne sont pas encore connus, mais le “oui” à la création d’un Etat kurde l’a emporté lors du referendum, a assuré le président de la région autonome Massoud Barzani.

Ce dernier demande à Bagdad d’engager des “pourparlers sérieux” et au reste du monde de respecter la volonté des millions de votants.

Mais le gouvernement irakien – qui considère le référendum inconstitutionnel – a encore durcit le ton ce mardi, en donnant aux Kurdistan trois jours pour remettre ses aéroports aux mains de l’Etat fédéral.

L’une des décisions prises par le Conseil des ministres est la prise de contrôle des frontières terrestres et aériennes, au Kurdistan irakien et dans le reste de l’Irak. Le Conseil national de sécurité avait déjà pris cette décision, mais le Conseil des ministres l’a rendue effective. Cela concerne tous les postes-frontières et cela inclut la suspension des vols internationaux depuis et vers la région du Kurdistan irakien et ses deux aéroports : Erbil et Suleimanie“ a déclaré le Premier ministre irakien Haider al-Abadi.

L’Iran, la Syrie et la Turquie ont aussi dénoncé le scrutin, craignant que leurs minorités kurdes aspirent elles aussi à la revendication centenaire d’un Etat kurde.

La communauté internationale redoute l’embrasement du nord de l’Irak déjà fragilisée par Daech.

Le taux de participation dépasserait les 70%, mais certains votants dénoncent des irrégularités.

Le gouvernement kurde irakien dit ne pas vouloir pas déclarer l’indépendance du Kurdistan, mais se servir du référendum comme un moyen de pression diplomatique.