DERNIERE MINUTE

Washington accusé de "terrorisme psychologique"

Vous lisez:

Washington accusé de "terrorisme psychologique"

Taille du texte Aa Aa

Du “terrorisme psychologique” : c’est l’expression officielle employée lundi par le gouvernement vénézuélien à l’encontre des Etats-Unis après l’adoption dimanche d’un nouveau décret interdisant certains ressortissants vénézuéliens à entrer sur le territoire américain.


A la tribune de l’ONU, Jorge Arreaza, ministre vénézuélien des Affaires étrangères, a évoqué “un geste d’hypocrisie politique et de brutalité” contraire “aux valeurs de la paix et de la prospérité”.

Tous les Vénézuéliens ne sont pas concernés par le décret américain : seuls certains responsables gouvernementaux et leurs familles sont visés au motif que Caracas ne collaborerait pas suffisamment avec Washington pour l’attribution de ses visas.


Mais cet analyste politique s’inquiète. Angel Alvarez : “Au Venezuela, il y a des travailleurs, des entrepreneurs, des gens qui veulent aller de l’avant or ce n’est pas possible avec ces gens du gouvernement qui volent et qui violent les droits de l’Homme. Tous les Vénézuéliens vont en souffrir juste parce qu’ils sont Vénézuéliens.”

Le nouveau décret migratoire de Donald Trump cible surtout les ressortissants de six pays musulmans: le Yémen, la Syrie, la Libye, l’Iran, la Somalie et le Tchad.

Avec Agences