DERNIERE MINUTE

Le métro parisien abrite un lieu de tournage

Amélie Poulain, les Femmes de l’ombre, À bout portant… Le métro parisien dans les films, c’est ici.

Vous lisez:

Le métro parisien abrite un lieu de tournage

Taille du texte Aa Aa

Amélie Poulain, les Femmes de l’ombre, À bout portant… Le métro parisien dans les films, c’est ici. Fermée en 1929, la station Porte des Lilas accueille depuis les années 1970 une dizaine de tournages par an. Pour la première fois depuis 2012, la RATP a ouvert les coulisses de sa station cinéma pour les journées européennes du patrimoine.

“Les réalisateurs viennent ici pour deux choses. D’abord, le confort de travail puisqu’on peut mettre la station au couleur des films. Ensuite, on maîtrise aussi le train, avec des équipes de conducteurs de métro et des techniciens qui gèrent l’alimentation électrique des voies. C’est plus facile de tourner ici qu’ailleurs”, explique la guide.

Ici, les trains qui fonctionnent servent uniquement de décor : la station cinéma est indépendante du réseau de métro. Comme elle, une poignée de stations fantômes occupe le sous-sol de Paris. C’est le cas d’Haxo, qui n’a jamais été ouverte aux voyageurs… ni aux réalisateurs. Ici, le quai abandonné est trop exiguë et dangereux pour accueillir des productions.

Retour à la station cinéma. À la différence du métro classique, les réalisateurs sont libres de faire ce qu’ils veulent dans les rames et sur les quais. Sans que la RATP n’ait son mot à dire sur le scénario.

“On ne va pas dénaturer un film car la RATP veut que la scène soit propre et que les personnages aient un comportement exemplaire. Ce ne sont pas des films de promotions de la RATP. Ce sont des films dans un décor parisien, qui raconte une histoire à Paris”, poursuit la guide.

Un décor authentique, mais pas gratuit : les producteurs devront débourser environ 15 000 euros pour 10 heures de tournage.