DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tiger Woods "ravi" d'être à la Presidents Cup mais dans l'expectative sur son avenir

Vous lisez:

Tiger Woods "ravi" d'être à la Presidents Cup mais dans l'expectative sur son avenir

Tiger Woods "ravi" d'être à la Presidents Cup mais dans l'expectative sur son avenir
Taille du texte Aa Aa

Tiger Woods, toujours en convalescence après son opération au dos en avril, s’est dit “ravi” d‘être capitaine adjoint des Etats-Unis à la Presidents Cup, tout en avouant d‘être dans l’expectative concernant son avenir.

“Je suis ravi d‘être ici avec tous ces jeunes et notre capitaine. J’ai joué la Ryder Cup et la Presidents Cup avec tout le monde. Nous allons avoir beaucoup de plaisir cette semaine”, a affirmé l’homme aux 14 victoires en Grand Chelem, privé de la compétition depuis son 4e opération au dos en avril.

Revenant sur sa convalescence, le “Tigre” a avoué “ne pas savoir ce que sera son avenir”. “Chaque chose en son temps. Je vais d’abord me préoccuper de ma santé afin d‘être sûr de ne plus avoir de douleurs. Ensuite, j’attendrai ce qui me dira mon chirurgien”, a expliqué l’homme aux 79 victoires sur le circuit américain PGA.

“Je m’entraîne, je deviens plus fort mais je n’ai pas encore travaillé les muscles qui servent à faire du golf”, a ajouté Tiger Woods.

Eloigné des parcours pendant quinze mois entre 2015 et 2016 à cause de son dos, il avait tenté un retour sur le circuit professionnel fin 2016-début 201, mais avait dû mettre fin à sa saison après seulement deux compétitions en raison de nouvelles douleurs au dos.

“La douleur a disparu mais je ne sais pas comment mon corps réagira parce que je n’ai pas encore tapé dans une belle de golf. Alors, cela va prendre du temps et il faut être patient”, a conclu Woods, assistant du capitaine Steve Stricker, en compagnie de trois autres adjoints, Fred Couples, Davis Love et Jim Furyk.

Le 21 mai, Tiger Woods, âgé de 41 ans, avait été retrouvé endormi au volant de sa voiture, moteur et phares allumés, sur le bas-côté d’une route menant à Jupiter où vit. Il avait cinq molécules médicamenteuses, destinées à combattre la douleur, dans le sang.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.