DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tourisme à Bali: plan pour dérouter des avions en cas d'éruption d'un volcan

Vous lisez:

Tourisme à Bali: plan pour dérouter des avions en cas d'éruption d'un volcan

Tourisme à Bali: plan pour dérouter des avions en cas d'éruption d'un volcan
Taille du texte Aa Aa

Les autorités indonésiennes se tiennent prêtes à dérouter des avions à destination de Bali, l‘île la plus touristique d’Indonésie, où un volcan pourrait entrer en éruption a tout moment, a indiqué mercredi le ministre des Transports.

Le mont Agung, à un peu plus de 3.000 mètres d’altitude et situé à environ 75 kilomètres des principales destinations touristiques de Kuta et Seminyak, gronde depuis le mois d’août et pourrait entrer en éruption pour la première fois depuis plus d’un demi-siècle.

L’aéroport international de Denpasar, la capitale de Bali, qui accueille chaque année des millions de touristes, n’est pas affecté pour le moment. Mais plusieurs pays de la région Asie-Pacifique, parmi lesquels Singapour et l’Australie, ont émis des recommandations de prudence aux voyageurs.

Anticipant une éruption, les autorités indonésiennes prévoient de dérouter les vols à destination de Bali vers dix autres aéroports, notamment sur l‘île voisine de Lombok mais aussi vers la capitale Jakarta, sur l‘île de Java.

“Les avions seront déroutés vers l’endroit le plus proche”, a déclaré le ministre des Transports, Budi Karya Sumadi.

Plus de 100 autocars sont prêts pour évacuer des touristes qui seraient bloqués à Bali vers l‘île de Lombok, selon le ministère des Transports.

Des compagnies aériennes surveillent de près la situation et certaines anticipent une éruption qui provoquerait le dégagement de nuages de cendres dangereux pour le trafic aérien.

Singapore Airlines a ainsi proposé aux passagers ayant acheté un billet d’avion pour se rendre à Bali entre le 23 septembre et le 2 octobre de modifier la date de leur vol ou de solliciter un remboursement.

Le niveau d’alerte maximale à Bali avait été décrété le 22 septembre par les autorités indonésiennes, qui recommandent de rester à plus de neuf kilomètres du cratère du volcan, loin des zones touristiques.

Plus de 80.000 habitants du district de Karangasem, le plus proche du volcan, et au-delà, ont été évacués ces derniers jours dans des refuges temporaires, alors que l’activité sismique est forte. En surface, un faible dégagement de fumée blanche au-dessus du volcan est visible.

La dernière éruption du mont Agung remonte à 1963. Le volcan avait craché des cendres jusqu‘à Jakarta, à environ 1.000 km. Plusieurs éruptions avaient alors fait près de 1.600 morts au total.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.