DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: le réveil du Stade Français à Pau

Vous lisez:

Top 14: le réveil du Stade Français à Pau

Top 14: le réveil du Stade Français à Pau
Taille du texte Aa Aa

Le Stade Français, en difficulté depuis le début de la saison, a créé la surprise en allant s’imposer (25-23) sur le terrain de Pau, jusque-là intraitable chez lui, samedi à l’occasion de la 6e journée de Top 14.

Les Parisiens, déjà défaits deux fois à Jean-Bouin, se relancent dans le sillage de O’Connor et Macalou, exemples de courage et surtout de vélocité sur l’essai de la victoire (68e).

Le Stade qui se cherchait une âme depuis le passage sous bannière allemande du club, l’a peut-être trouvée au Hameau lors d’une très longue séquence défensive finale pour préserver leurs deux petits points d’avance.

La Section, pas dans un grand jour, a eu les cartes en main pour poursuivre son sans-faute à domicile. Mais en tombant dans un faux-rythme, sans le coup de rein nécessaire, elle n’a pas trouvé la parade.

Déjà lors des vingt premières minutes prises par le mauvais bout, les Palois ont manqué d’envergure, laissant les Parisiens frapper les premiers sur leur principal temps fort avec un essai de O’Connor qui se jouait en rentrant à l’intérieur de Taylor (3-8, 18e).

Balbutiant leur rugby, les hommes de Simon Mannix retrouvaient peu à peu leurs esprits et mettaient les joueurs de la capitale plusieurs fois à la faute et leur buteur Taylor à contribution pour deux pénalités (9-8, 33e).

Sur une pente ascendante, Pau profitait la minute suivante d’une interception de Slade sur une passe de Plisson pour se détacher enfin au score (16-8).

Tout était remis en question à la reprise par une contre de Waisea sur Stanley et le centre visiteur s’en allait à son tour derrière la ligne (48e).

La réaction d’orgueil des locaux était immédiate et après un gros travail d’ensemble, Mackintosh s’en allait inscrire un essai soulageant les Béarnais (23-15, 50e).

Jamais vraiment largué dans ce match techniquement moyen, Paris profitait d’un trou noir en conquête fatal des Pyrénéens.

Une mêlée enfoncée était récompensée par la botte de Morne Steyn (67e), puis sur une touche volée par Macalou, O’Connor se faisait la belle et servait à hauteur ce même Macalou qui s’en allait petit côté punir Pau (23-25, 68e).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.