DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Castres à la recherche du contrat de confiance

Vous lisez:

Top 14: Castres à la recherche du contrat de confiance

Top 14: Castres à la recherche du contrat de confiance
Taille du texte Aa Aa

Quatre défaites en cinq journées de Top 14. A l’heure de recevoir le champion en titre Clermont dimanche (16h50), Castres est à la recherche d’une confiance envolée pour coller à ses ambitions de qualification, obtenue ces deux dernières saisons.

La tête du championnat est en effet déjà assez loin. “On n’est pas dans les clous”, reconnaît le directeur sportif du CO, Christophe Urios, qui a qualifié son équipe pour les barrages deux fois en deux saisons depuis son arrivée sur le banc et a pour mission de faire au moins aussi bien cette année.

“Cette situation, on ne l’avait pas imaginée et cela arrive tôt. Il y a déjà trois victoires d‘écart avec les premiers…”, regrette-t-il face à 7 petits points et une 10e place au classement qui ne correspond pas à ses objectifs.

Passés près du gros coup sur le terrain du Racing 92 (21-25) lors de la première journée avant de battre Bordeaux-Bègles avec le bonus à domicile (33-19), les Tarnais, dont l’effectif n’a quasiment pas bougé cet été (hormis le départ d’Antoine Dupont pour le voisin toulousain), avaient pourtant bien entamé l’exercice. Avant de chuter trois fois de rang, dont une à Pierre-Fabre face à l’armada montpelliéraine (17-22).

Mais le doute s‘était déjà instillé: face au Racing, le CO avait le match en main avant de céder à trois minutes de la sirène alors que sa fébrilité face aux perches, qui lui a coûté la victoire face à Montpellier, était déjà de la partie contre l’UBB (3/8).

“C’est un problème de confiance qui nous a déjà coûté cher l’an dernier dans ce Top 14 très serré. Il faut qu’on évolue encore dans ce domaine, c’est notre grand chantier”, a expliqué Urios dans La Dépêche du Midi.

- ‘Garder ces p… de ballons!’ –

Et “c’est cette petite perte de confiance qui nous fait commettre davantage d’erreurs, en se précipitant un peu trop et du coup, en manquant de précision”, abonde le jeune troisième ligne Anthony Jelonch.

“Ce qui est frustrant, c’est qu’on lâche trop de ballons, on donne des munitions à l’adversaire et, du coup, on n’arrive pas à poser, à installer notre jeu. Le déchet technique pollue notre jeu. Comment peut-on gagner quand on fait treize en-avants par match?”, peste de son côté le deuxième ligne Loïc Jacquet.

Afin de retrouver cette confiance perdue face aux poteaux, les buteurs, Benjamin Urdapilleta et Rory Kockott, ont eu droit à des séances supplémentaires avec Romain Teulet, recordman du nombre de points en Top 14 et consultant du club.

Dans le jeu courant, Urios mise notamment sur l’urgence de la situation: “Être au pied du mur nous fera peut-être réagir” et “garder ces p… de ballons!”

L’heure n’est en tout cas pas à la sinistrose. “D’accord, on est en manque de points mais il faut voir aussi que l’on a joué trois fois à l’extérieur. On ne va pas tout remettre en cause pour deux ou trois mi-temps où nous sommes passés à côté”, lance le centre Thomas Combezou.

“Ce genre de mésaventure, ça arrive à toutes les équipes et la venue de Clermont est une très bonne opportunité pour se relancer”, renchérit l’ailier Julien Caminati. Il ne faudra pas la gâcher.

Les XV de départ:

Castres: Dumora – Caminati, Ebersohn, Vialelle, Smith – (o) Urdapilleta, (m) Radosavljevic – Jelonch, Vaipulu, Bias – Moreaux, Jacquet – Kotze, Jenneker, Tichit

Clermont: Spedding – Abendanon, Betham, Lamerat, Grosso – (o) Fernandez, (m) Laidlaw – Kolelishvili, Yato, Gérondeau – Vahaamahina (cap), Timani – Zirakashvili, Ulugia, Falgoux

Remplaçants:

Castres: Firmin, Stroe, Samson, Mafi, Tulou, Domenech, Combezou, Tussac

Clermont: Beheregaray, Kakabadze, F. Van der Merwe, Giorgadze, Cassang, Septar, Lee, Jarvis

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.