DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Las Vegas : de la joie à l'horreur

Des tirs nourris pendant plusieurs minutes, des rafales qui s'arrêtent puis reprennent... Las Vegas a été le théâtre dimanche soir de la plus grave fusillade de l'Histoire moderne des Etats-Unis.

Vous lisez:

Las Vegas : de la joie à l'horreur

Taille du texte Aa Aa

Des tirs nourris pendant plusieurs minutes, des rafales qui s’arrêtent puis reprennent. Las Vegas a été le théâtre dimanche soir de la plus grave fusillade de l’Histoire moderne des Etats-Unis. Le bilan provisoire est d’au moins 58 morts et d’environ 500 blessés.

Un homme retranché dans une chambre au 32ème étage du « Mandalay Bay » tire sur une foule en contrebas, qui était en train d’assister à un concert en plein air. De longues secondes s‘écoulent avant que les spectateurs ne réalisent que ce ne sont pas des pétards, mais bien des détonations d’armes à feu. Beaucoup ignorent alors d’où proviennent les tirs. De nombreuses personnes filment la scène avec leur téléphone portable.

L’auteur des tirs a été identifié. Son nom : Stephen Paddock, un Américain de 64 ans, habitant le Nevada. Il s’est suicidé avant l’arrivée de la police, qui a retrouvé près de dix armes dans la chambre qu’il occupait depuis jeudi.

L’Etat islamique a revendiqué l’attaque et fait savoir que l’homme s‘était converti à l’islam. Une revendication qui laisse perplexe le FBI.