DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections: l'Amérique va-t-elle s'attaquer au "gerrymandering"?

Vous lisez:

Elections: l'Amérique va-t-elle s'attaquer au "gerrymandering"?

Elections: l'Amérique va-t-elle s'attaquer au "gerrymandering"?
Taille du texte Aa Aa

C’est une recette de cuisine électorale aussi ancienne que les Etats-Unis, stratégie politique pour certains et tripatouillage indigne pour d’autres: la Cour suprême examine mardi le découpage inéquitable des circonscriptions de vote, le “gerrymandering”.

C’est la première fois en plus de douze ans que la haute cour de Washington se penche sur cette question explosive examinée précisément sous l’angle des affiliations politiques.

L’affaire concerne l’Etat du Wisconsin, dans la région des Grands lacs, mais sa décision finale pourrait d’avoir des répercussions dans tout le pays.

A l’origine de cette action judiciaire se trouve un universitaire retraité du Wisconsin, Bill Whitford, écoeuré de voir les républicains conserver le contrôle dans son Etat, scrutin après scrutin, y compris les années où les démocrates disposaient de la majorité des votes.

L‘élection de 2012 a pour lui été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Avec 53% des bulletins, le parti démocrate a obtenu 39% des sièges de l’assemblée locale.

“On s’y attendait, mais quand cela arrive c’est quand même quelque chose”, a confié à l’AFP l’homme de 77 ans.

Le professeur Whitford et ses amis se sont retrouvés régulièrement dans un salon de thé de Milwaukee pour monter un dossier judiciaire établissant les découpages déloyaux des circonscriptions du Wisconsin.

Ils ont gagné au tribunal, en parvenant à convaincre de la validité d’une mesure de calcul de l’iniquité très sophistiquée qu’ils ont baptisée “l‘écart d’efficacité”.

- Gâcher la voix –

Le dossier est ensuite monté par le jeu des appels jusqu‘à la Cour suprême, qui est désormais sommée de valider ou pas un moyen technique de juguler cette antique recette des partis politiques américains pour s’assurer des avantages.

Le gerrymandering est l’art de gâcher les voix du parti opposé. Les bulletins gâchés sont tous ceux des candidats perdants et tous ceux dépassant 50,01% des candidats gagnants.

Ainsi, si on imagine cinq circonscriptions formant une région où les Bleus représentent 60% des électeurs et les Rouges 40%, il serait logique que les Bleus remportent au moins trois de ces cinq circonscriptions.

Pourtant, un savant découpage entassant les électeurs bleus dans deux des cinq circonscriptions permet aux Rouges de remporter de justesse les trois autres. Les voix des Bleus sont gâchées dans les deux circonscriptions qu’ils remportent avec une avance inutile. Au final, les élus rouges se retrouvent gagnants.

Aux Etats-Unis, où Donald Trump a été élu avec moins de voix que son adversaire Hillary Clinton, les remaniements arbitraires des cartes électorales pour avantager un parti sont ainsi fréquents.

- La salamandre –

Les cartes des circonscriptions pour les élections d’Etat et les scrutins fédéraux sont redessinées tous les dix ans, après le recensement décennal de la population américaine.

Dans la plupart des cas, les parlementaires élus dans chaque Etat sont chargés de dresser la nouvelle carte.

Gerrymandering est un mot-valise composé du nom d’un gouverneur républicain du XIXe siècle, Elbridge Gerry, et de la deuxième partie de “salamander”.

Gerry avait en effet remanié une circonscription de son Etat, le Massachusetts, au point de lui donner la forme d’une salamandre (en anglais: “salamander”).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.