DERNIERE MINUTE

Jour de grève en Catalogne alors que la colère monte

Vous lisez:

Jour de grève en Catalogne alors que la colère monte

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain du référendum, la police nationale affronte l’hostilité de la rue catalane. Devant ce commissariat la foule exige leur départ de la région. Dimanche des centaines de personnes ont été blessés lors d’affrontement avec ces mêmes forces de sécurité. 10 000 policiers et gardes civils ont été placés en renfort en Catalogne depuis des semaines. Certains d’entre eux, environ 200, ont même été contraints sous la pression populaire de quitter leur hôtel de la banlieue de Barcelone.

Le coup de tonnerre de la journée de dimanche a été suivi de rencontres entre les chefs des principaux partis politiques. Mariano Rajoy, le chef du gouvernement s’est entretenu avec Pedro Sanchez. Le leader socialiste dont la formation est opposée à l’indépendance a demandé que le gouvernement renoue en urgence le dialogue avec l’exécutif catalan et ouvre des négociations.

D’autant que les violences de dimanche vont compliquer la tâche des partisans de l’unité . Après les brutalités policières, c’est l’ensemble des syndicats catalans qui ont appelé à une grève. Elle avait été dans un premier temps convoquée par des syndicats minoritaires, mais finalement les autres organisations ont décidé d’y adhérer pour montrer une image d’unité face à ces agressions. Les associations et partis indépendantistes, qui ont une importante capacité de mobilisation, également.
“Je suis convaincu que cette grève sera très suivie”, a déclaré le président de la région Carles Puigdemont qui cherche aussi par ce biais à montrer que toute la société le soutient dans son bras de fer pour obtenir de Madrid, au minimum un référendum d’autodétermination.

Dans les faits, la grève est prévue au port de Barcelone, dans les universités publiques, les transports, le Musée d’art contemporain (MACBA), parmi les employés de l’opéra et même ceux de la fameuse Sagrada Familia, la cathédrale de Gaudi. Le Barça suivra aussi la grève: ni les équipes professionnelles ni celles des jeunes ne s’entraîneront mardi. Les organisateurs veulent en faire une démonstration “de paix”.

Cataluña: huelga contra la actuación policial