DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Lahic, perle de l'artisanat en Azerbaïdjan


Postcards

Lahic, perle de l'artisanat en Azerbaïdjan

Dans cette édition de “Postcards”, notre destination est Lahic, l’un des villages les plus anciens d’Azerbaïdjan. Lahic est isolé du monde en hiver, mais en été, les touristes affluent en masse, attirés par l’artisanat à l’ancienne qui fait de ce lieu une perle rare.

Éléments-clé sur l’Azerbaïdjan

  • Les pays voisins de l’Azerbaïdjan sont l’Iran, l’Arménie, la Géorgie et la Russie
  • Sa superficie totale est de 86.600 km²
  • Langue principale : l’azéri ; deuxième langue la plus parlée : le russe
  • La population nationale s‘élève à plus de 9,6 millions de personnes
  • Bakou est la capitale du pays
  • L’espérance de vie y est de 68 ans pour les hommes et 74 ans pour les femmes (d’après l’ONU)
  • Principales exportations : pétrole, produits pétroliers (selon l’ONU et la Banque mondiale)

À Lahic, à seulement 180 kilomètres de Bakou, le temps semble s‘être arrêté. Dans ses ruelles, on entend le tintement des burins des artisans. Nous sommes dans la rue du cuivre, la plus visitée.

Les hirondelles s’invitent aussi. Dans l’atelier de la famille Aliyev, l’art de la forge se transmet de génération en génération et ils en sont à la septième, pas moins.

“Mon nom figure sur mes oeuvres. Dans 200 ans, quelqu’un me cherchera sur internet et verra qui j‘étais !” s’enthousiasme Kableyi Aliyev.

Survivre a travers les objets, à partir d’un rectangle que l’on dompte avec le feu, que l’on marie à l‘étain. Un objet auquel on donne une partie de soi, pour qu’il soit beau et utile… Cela se passé dans un village du Caucase, où Aladin perdit peut être sa lampe magique…

Le choix de la rédaction

Prochain article
En Azerbaïdjan, le kebab se déguste en forêt

Postcards

En Azerbaïdjan, le kebab se déguste en forêt