DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Catalogne : décryptage du décor derrière le roi Felipe

Vous lisez:

Catalogne : décryptage du décor derrière le roi Felipe

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain du discours de fermeté du roi Felipe d’Espagne sur la situation en Catalogne, les observateurs se sont intéressés au décor dans lequel son allocution a été prononcée.


Mardi soir, c’est depuis le palais royal de la Zarzuela que le monarque a choisi de condamner les autorités catalanes après le référendum d’autodétermination du 1er octobre.

Au premier plan, le roi, ferme et catégorique. A portée de la main, un ordinateur portable, soulignant que Felipe reste un homme connecté, en phase avec son temps. Et donc bien conscient de la façon dont les réseaux sociaux traitent la question catalane.

Mais c’est le tableau en toile de fond qui a fait l’objet de plus de commentaires.
Felipe a choisi le portrait de Charles III (1716-1788), son ancêtre. Un monarque considéré comme un despote éclairé et dont le règne a notamment été marqué par l‘émergence de la nation espagnole avec ses symboles identitaires (hymne, drapeau…). Pour les Catalans, Charles III fut aussi le roi qui imposa le castillan dans l‘éducation au détriment de la langue catalane.

Le tableau représente surtout Charles III un bâton à la main. Ce que les commentateurs ont tout de suite interprété comme un rappel à l’ordre. Mais les indépendantistes y ont surtout vu un soutien aux violences perpétrées par la police espagnole durant le référendum. Tout un symbole.