DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fabregas confesse avoir jeté une pizza sur Alex Ferguson... 13 ans après

Vous lisez:

Fabregas confesse avoir jeté une pizza sur Alex Ferguson... 13 ans après

Fabregas confesse avoir jeté une pizza sur Alex Ferguson... 13 ans après
Taille du texte Aa Aa

Les aveux ont été longs à venir: Cesc Fabregas a enfin admis avoir jeté une part de pizza sur le légendaire entraîneur de Manchester United Alex Ferguson lors d’une bagarre dans le tunnel d’Old Trafford en octobre 2004.

L’Espagnol, aujourd’hui âgé de 30 ans, jouait alors pour Arsenal période “Invincibles”. Mais ce jour d’octobre 2004, Sir Alex et ses “Red Devils” venaient de mettre un terme à l’immense série de 49 matches sans défaite des “Gunners”… dans une ambiance délétère.

L’atmosphère sulfureuse s‘était alors transportée dans le tunnel et une échauffourée, connue dans les médias britanniques sous le nom de “Bataille du Buffet” avait éclatée.

“Tout d’un coup, j’ai entendu des bruits (…) Je suis sorti avec ma part de pizza et j’ai vu Sol Campbell, Rio Ferdinand, Martin Keown, (Patrick) Vieira… tout le monde se tapait dessus. Je voulais en être mais je ne savais pas trop comment et je l’ai lancée”, a expliqué Fabregas, aujourd’hui à Chelsea, dans une émission de Sky Sports.

“Mais quand j’ai vu qui cela avait touché… Sir Alex, je m’excuse, je ne voulais pas faire ça”, ajoute Fabregas.

Le joueur avait été dénoncé par son ancien coéquipier Martin Keown en 2014, mais avait toujours nié jusque-là, accusant son défenseur d‘être “un menteur” car il n’avait pu le voir lancer la pizza, trop occupé qu’il était à “taper des gens”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.