DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dix minutes de carnage: chronologie de la fusillade à Las Vegas

Vous lisez:

Dix minutes de carnage: chronologie de la fusillade à Las Vegas

Dix minutes de carnage: chronologie de la fusillade à Las Vegas
Taille du texte Aa Aa

Dimanche, Stephen Paddock a ouvert le feu pendant dix minutes sur un concert de musique country à Las Vegas, tuant 58 personnes et en blessant près de 500 depuis le 32e étage de l’hôtel Mandalay Bay.

Voici la chronologie diffusée par la police locale de la fusillade la plus meurtrière de l’histoire américaine récente.

-22h05: Stephen Paddock ouvre le feu sur le concert.

-22h12: deux policiers arrivent au 31e étage du Mandalay Bay et disent que les tirs viennent de l‘étage au-dessus.

-22h15: derniers coups de feu.

-22h17: les deux policiers arrivent au 32e étage de l’hôtel.

-22h18: un agent de sécurité dit aux policiers qu’il est blessé par balles et donne des indications aux forces de l’ordre sur la localisation de la chambre du tireur. Plus de 200 balles ont été tirées depuis sa chambre vers le couloir.

-22h26-22h30: huit agents de police de plus atteignent le 32e étage de l’hôtel et commencent à aller de chambre en chambre pour voir s’il y a d’autres assaillants ou des blessés.

-23h20: les agents de police utilisent des explosifs pour forcer la porte de la chambre de Paddock, une suite. Ils le trouvent à terre, la porte de la chambre est verrouillée.

-23h27: la police force la seconde porte et constatent qu’il n’y a personne d’autre dans la suite.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.